Actualités
Accueil > Actualités > Juridique et social

Les mesures pour favoriser l'embauche des jeunes

Juridique et social - jeudi 23 juillet 2020 17:10
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Le premier ministre, Jean Castex et la ministre du travail Elisabeth Borme ont présenté jeudi 23 juillet, les mesures destinées à favoriser l'emploi des jeunes. Parmi les mesures phares de ce plan : une aide de 4000 € pour l'embauche d'un jeune, de 5000 à 8000 € pour le recrutement d'un jeune en alternance, et le retour du contrat initiative emploi (CIE).



Le gouvernement a présenté les mesures destinées à motiver les entreprises pour recruter des jeunes
© Thinkstock
Le gouvernement a présenté les mesures destinées à motiver les entreprises pour recruter des jeunes

Le gouvernement a présenté son plan « un jeune, une solution » pour ne pas laisser les jeunes de 16 à 25 ans sur le bord de la route tant en matière d’emploi que de formation.

 

Une aide à l’embauche de 4000 €

Pour aider les entreprises qui hésitent à recruter tout de suite, l’état crée une compensation de charges de 4000 € pour tout jeune de moins de 25 ans recruté entre août 2020 et janvier 2021, sur un contrat d’au moins trois mois. Cette compensation de cotisations sociales, sera de 1000 € par trimestre, soit 4 000 € sur un an. Le montant de cette aide concernera tous les jeunes rémunérés jusqu’à 2 Smic. Le gouvernement attend 450 000 contrats signés grâce à ce coup de pouce à l’embauche.

 

Une prime pour favoriser l’embauche en alternance

Pour les entreprises qui hésitent à embaucher en apprentissage, l’état crée une aide exceptionnelle de 5 000 € pour recruter un apprenti de moins de 18 ans, ou de 8 000 € pour un apprenti de plus de 18 ans, qui prépare un diplôme de niveau master ou inférieur. Pour bénéficier de cette aide, il suffit pour l’entreprise de signer un contrat entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021, sans condition sur le nombre d’apprenti pour les entreprises de 250 salariés au plus.

Le gouvernement, prévoit le même principe d’aide pour recruter avec un contrat de professionnalisation pour préparer un diplôme ou un titre de niveau licence professionnelle ou inférieur.

Avec ce dispositif, le gouvernement table sur la signature de 230 000 contrats d’apprentissage et 100 000 contrats de professionnalisation qui bénéficieront de cette prime.

Le retour du CIE

Le plan remet au goût du jour, le contrat initiative emploi (CIE) qui avait été supprimé en 2017 pour le secteur marchand.

Le contrat initiative emploi est destiné à permettre un retour rapide à l’emploi durable des personnes rencontrant des difficultés importantes d’accès à l’emploi. Il doit s’agir d’un CDD d’au moins 6 mois ou d’un CDI. Le salarié en CIE est un salarié à part entière, mais l’employeur peut bénéficier d’une aide pour financer une partie de ce salaire (l’aide peut représenter jusqu’à 47% du taux horaire brut du Smic par heure travaillée dans la limite de 35 heures), soit 8 692 € à l’année estime le gouvernement qui table sur 10 000 nouveaux CIE jeunes pour 2020 et 50 000 pour l’année 2021.


Pascale Carbillet