Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Art et gastronomie : la nouvelle vie de l'hôtel Canopy by Hilton Cannes

Hôtellerie - vendredi 15 septembre 2023 09:35
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Cannes (06) Ancien Sofitel puis Radisson Blu, l'établissement de 141 clés vient de bénéficier de dix mois de rénovation axée sur trois priorutés : mettre à l'honneur de jeunes artistes, créer des points de restauration forts et promouvoir un état d'esprit engagé et responsable.



Au pied du quartier du Suquet et du Vieux Port, à l’écart de la Croisette mais les pieds dans l'eau, se dresse le tout nouveau Canopy by Hilton Cannes, dans un bâtiment de 1928 qui a vécu plusieurs vies hôtelières. Après avoir arboré les enseignes Sofitel et Radisson Blu, c’est celle de Canopy by Hilton qui a été choisie par le propriétaire, le groupe familial Nouvelle Vague Hospitality dirigé par Nicolas Esclapez. Après dix mois de rénovation menée par le designer belge Ramy Fishler, l’établissement compte désormais 141 clés - 110 chambres, 19 suites et 12 appartements nouvellement créés –, deux points de restauration, un spa avec piscine et fitness, et quatre salles de réunion pouvant accueillir jusqu’à 300 personnes, un atout important dans une ville de congrès.

>> Lire aussi : Hilton ouvrira sept hôtels en France en 2023 

  • Un hommage à l’art et à la lumière méditerranéenne

Passionnés d’art, les propriétaires du Canopy by Hilton ont pour ambition de “conjuguer l’art et le savoir-faire hôtelier pour y créer des moments mémorables”, explique Nicolas Esclapez. Ils ont organisé un appel à projet pour mettre en avant douze artistes, tous liés à la Côte d’Azur, pour créer des œuvres d’art spécialement pour l’établissement. Au total, 1 100 œuvres y sont exposées et pourront être achetées par les clients. Cette initiative sera reproduite grâce à un nouveau concours ou une curation d’art afin de donner leur chance à d’autres artistes. 

  • Deux nouveaux points de restauration

L’offre de restauration a été confiée à Alexander Burger, chef franco-américain de 37 ans. Après avoir grandi en Californie, il s’installe à New York où il travaille auprès de Daniel Boulud au restaurant Daniel et au Bar Boulud, puis en Espagne, en Thaïlande, à Honk Kong, à Singapour et Kuala Lumpur. En France, il fait une escale à l’Auberge de la Fenière à Cadenet (Vaucluse) auprès de Reine Sammut. Au Canopy, il dirige le room service et le service banquet, mais aussi les deux nouveaux espaces de restauration grâce à une équipe de 15 personnes en cuisine et 22 en salle.

- Le Café Crème, au rez-de-chaussée, a été imaginé pour réintroduire un lieu de vie qui n’existait pas avant les travaux. Le lobby a été déplacé pour laisser la place à un espace de 200 m2, avec de grandes baies vitrées donnant sur la rue, où chacun peut venir de 9 heures à 18 heures pour prendre un café, déjeuner, travailler… Le ticket moyen est estimé à 30 € au déjeuner.

- Au Maréa, sur le rooftop au 7e étage, le chef propose une offre plus raffinée, inspirée de la Méditerranée et des produits de la mer, mais aussi de ses nombreuses expériences à l’étranger : hamburger, dorade façon thaïlandaise, bouchées à partager, Saint-Jacques, salicornes et citrons confit, cocktail Bloody Marea en trois parties…  (ticket moyen autour de 80 €). Le bar servira des cocktails ayant un lien avec la ville ou les alentours, notamment avec les parfums typiques de la région (fleur d’oranger, lavande…).

  • Être écologique et responsable

Pendant les travaux, la direction du Canopy Cannes a mené une réflexion avec les équipes afin d’améliorer les conditions de travail et de faciliter les opérations au quotidien : installation de lève-lits, d’une chute à linge, motorisation des chariots de nettoyage.

La préservation de l’environnement est également un sujet majeur : la vapeur sèche est désormais utilisée pour le nettoyage afin de se passer de produits détergents, les producteurs locaux ont été privilégiés et le chef a son propre jardin, le garden chef, où il cultive ses herbes aromatiques,  des vélos et un véhicule électrique ‘Kate’ sont mis à disposition pour les clients : "Cette petite voiture décompléxée et conviviale est une image concrète de notre vision, et elle change des limousines qu'on peut croiser à Cannes", s'amuse Nicolas Esclapez. 

 

#Canopy  #Hilton #Cannes


Roselyne Douillet
Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Implanter et équiper son restaurant
par Jean-Gabriel du Jaiflin
Services
  Articles les plus lus