Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Avec Zoku, l'hôtellerie d'affaires se réinvente

Hôtellerie - mardi 2 mai 2023 10:32
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Paris (75) Le jeune groupe néerlandais a implanté sa première adresse dédiée aux travailleurs nomades en France, non loin du tribunal de grande instance de Paris. Un hôtel qui se définit comme un lieu de vie et de rencontres, avec lofts spacieux et modulables, et de nombreux espaces communs.



Proposer plus qu’un simple hôtel pour les travailleurs nomades, en créant un lieu où ils pourront se sentir comme chez eux, qu’ils y séjournent quelques jours ou plusieurs mois : c’est le pari de Zoku, enseigne fondée en 2016 à Amsterdam par Hans Meyer et Marc Jongerius, qui vient d’ouvrir son premier établissement en France, à Paris, le 3 avril dernier. L’hôtel est situé entre le 4e et le 8e étage de l’immeuble Stream Building, lauréat de l’appel à projets Réinventer Paris 1, en face du nouveau tribunal de grande instance. Un coffee-shop et un supermarché occupent le rez-de-chaussée alors que des bureaux sont aménagés dans les étages supérieurs.

Sur près de 5 800 m2, Zoku Paris souhaite rompre avec l’hôtellerie grâce à ses 109 lofts, comportant cuisine et espace de travail, dans lesquels la table à manger, et non le lit, est le meuble central. Celui-ci est dissimulé derrière des claustras, et l’ingénieux mobilier modulable est extrêmement fonctionnel. Celui-ci est conçu et produit de façon industrielle par l’agence Concrete, déjà à l’œuvre dans les CitizenM, chaîne également cofondée par Hans Meyer. L’hôtel décline sept types d’hébergements de 24 à 30 m2 pensés comme de petits appartements (Loft, Loft XL, Loft XXL, Room, Apartment, Studio, and Movie Room), permettant de se reposer, travailler, et recevoir amis ou collègues.

 

Faciliter les échanges

Zoku Paris souhaitant être à la fois un lieu de vie et de travail, mais également de détente et de divertissement, de nombreux espaces ont été imaginés en haut de l’immeuble – et non dans les étages inférieurs - pour offrir aux voyageurs un maximum de luminosité. Les ‘Social Spaces’ (espaces de convivialité) sont conçus pour faciliter les échanges entre résidents et lutter contre la solitude, avec le bar Kindred Spirit, le salon Living Room et le restaurant Living Kitchen de 50 couverts disposés sur de longues tables communes, où sont également servis les petits déjeuners. Un corner de fromages et de charcuterie Oh La La est disponible 24 heures/24 pour que les clients puissent se préparer un sandwich avec des produits locaux. Enfin, au 8e étage, un toit terrasse végétalisé fournit - grâce à son potager de 900 m2 - une partie des herbes et des légumes utilisés dans le restaurant, et accueille résidents de l’hôtel et voisins du quartier, qui peuvent s’installer dans de confortables fauteuils et canapés.

La clientèle affaires bénéficie de multiples formats de salle pour les réunions (pouvant accueillir jusqu’à 8 personnes) ainsi qu’un un espace événementiel de 100 m2 (80 places) avec kitchenette. L’enseigne propose un abonnement annuel pour le coworking, à partir de 239 € par an ou de 39 € à la journée.  

La préoccupation en matière de développement durable est primordiale pour l’enseigne, qui est titulaire de la certification B. Corp, accordée aux entreprises qui ont un impact sociétal et environnemental positif, et du label Clef Verte. Bien sûr, Zoku Paris promeut la cuisine locale et les systèmes à faible consommation énergétique, et bannit l’usage du plastique, mais souhaite aller au-delà avec un établissement multi-usage qui optimise l’usage de l’espace, donc réduit son emprise sur l’espace urbain. “En incorporant à la fois des éléments durables et des espaces multifonctionnels, nous sommes fiers de faire partie d’un bâtiment qui met véritablement en valeur l’ADN de Zoku”, affirme Marc Jongerius.

 

#Zoku #affaires #HansMeyer #MarcJongerius

 


Roselyne Douillet
Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Orientation scolaire et formations pour adultes en CHR
par Virginie Barret et Jean-Philippe Barret
Services
  Articles les plus lus