×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Sébastien Bazin : "Le désir de voyager est toujours présent, il est même plus fort"

Hôtellerie - vendredi 20 mai 2022 13:09
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Issy-les-Moulineaux (92) Lors de son assemblée générale mixte, le PDG d'Accor s'est montré confiant dans la reprise, les résultats de son groupe - quoique toujours marqués en 2021 par la crise sanitaire, surtout en fin d'année – reflétant l'augmentation de la fréquentation dans les hôtels ainsi que des prix moyens.



Le groupe Accor organisait, le 20 mai, son assemblée générale mixte au siège du groupe, à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine). Jean-Jacques Morin, directeur général adjoint, a dressé le panorama de l’année 2021, notant une “amélioration significative de l’activité” et se félicitant la “grande rigueur de la discipline opérationnelle” au sein du groupe. Les deux indicateurs clés dans la mesure de l’activité hôtelière (RevPAR et croissance du réseau) sont en progression : le RevPAR s’est amélioré mois après mois d’avril à décembre 2021 et le groupe a, malgré la crise, continué à faire grandir son réseau. Il compte actuellement près de 5 300 hôtels dans le monde, ainsi que 10 000 restaurants et bars, grâce à l’ouverture de 288 hôtels en 2021 (40 643 chambres), représentant une croissance nette de 3 %. L’objectif d’Accor pour 2022 est d’atteindre une croissance de 3,5 %. De plus, 1 218 hôtels sont en projet, représentant 214 000 chambres.

Ces bons indicateurs se traduisent par un chiffre d’affaires de 2 204 M€, en hausse de 34 % par rapport à 2020, à périmètre et change constants. Concernant l’exécution opérationnelle, l’excédent brut d’exploitation est redevenu positif l’année dernière, atteignant 22 M€ (il était environ de - 400 M€ en 2020). Enfin, le groupe a mené un politique d’économies, évitant 110 M€ de dépenses sur l’année. Le bénéfice net s’établit à 85 M€, revenant dans le positif après une “perte abyssale” de près de 2 milliards d’euros en 2020. Toutefois, les hôtels du réseau affichent toujours un RevPAR en baisse de 46 % par rapport à 2019, qui reste l’année de référence. Les prix moyens augmentent progressivement, certains étant même supérieurs à la période précédant la crise sanitaire.

Le premier trimestre 2022 suit cette tendance, avec un doublement du RevPAR par rapport à 2021 (+ 108 %), et une croissance du réseau de 2,5 %. Le chiffre d’affaires croît de 85 % à change et périmètre constants. Les prix moyens sont quant à eux au-dessus de ceux de 2019.

 

Une nette progression de la clientèle domestique

Sébastien Bazin, PDG d’Accor, a présenté les grandes tendances du marché, affirmant : “Le désir de voyager est toujours présent, et il est même beaucoup plus fort.” Par ailleurs, les prix sont de plus en plus élevés, un indicateur clé pour le résultat des hôtels. Le monde du voyage d’affaires a toutefois été bouleversé par la crise : “On n’a pas beaucoup d’espoir que le voyage d’affaires international en 2022, et même en 2023, revienne au niveau de 2019, a-t-il concédé. On pense même qu’on sera encore à - 20 % en 2024.”  Toutefois, le voyage d’affaires domestique (voyageurs habitant à moins de trois heures de leur destination) progresse nettement, permettant d’espérer une reprise rapide. La clientèle loisirs est elle aussi en augmentation, compensant pour partie l’absence de la clientèle business. Le dirigeant a également donné les perspectives du groupe pour l’année 2022 : préserver le rebond initié depuis avril 2021, mais aussi - un enjeu crucial dans le secteur - attirer et retenir les talents (il manque actuellement 15 à 20 % de salariés dans les hôtels), développer le réseau à travers des hôtels plus haut de gamme, poursuivre le développement de la stratégie RSE et enfin être aux avant-postes en matière d’innovation et d’expériences lifestyle.

Brune Poirson, directrice du développement durable, a ensuite pris la parole afin de présenter la politique du groupe en la matière, insistant sur le fait que les attentes n’ont jamais été aussi fortes, aux niveaux national, européen et mondial. Pour définir ses objectifs, le groupe s’appuie sur les rapports du Giec, qui met notamment en avant l’interdépendance entre la nature et l’humain. En conséquence, Accor travaille sur trois grands secteurs : le séjour (réduire les consommations d’eau et d’énergie, et la production de déchets avec un objectif d’élimination du plastique à usage unique d’ici fin 2022), l’alimentation (entre autres avec la diminution du gaspillage alimentaire, des achats plus responsable et des changements d’habitudes alimentaires) et enfin l’exploration (la découverte de la destination). L’objectif : faire des hôtels des points d’ancrage sociaux et culturels au sein de leur communauté locale, pour mieux les intégrer dans leur environnement. Accor souhaite atteindre la neutralité carbone en 2050, avec des premiers points d’étape en 2025 (- 25 %) et 2030 (- 46 %). La directrice a souhaité conclure son intervention sur l’action du groupe en faveur de l’égalité femmes-hommes et contre les violences : “Nous sommes très mobilisés sur le sujet et Accor est leader d’une coalition luttant contre les violences fondées sur le genre auprès de l’ONU”, a-t-elle tenu à préciser. L’ensemble de ces objectifs constituent “une formidable opportunité de se développer et de donner de nouvelles missions pour nos hôtels qui délivrent une valeur tangible pour la société et l’environnement”.

 

#Accor #SebastienBazin #BrunePoirson #JeanJacquesMorin


Roselyne Douillet
Journal & Magazine
N° 3786 -
25 novembre 2022
N° 3785 -
12 novembre 2022
SOS Experts
Une question > Une réponse
Implanter et gérer votre restaurant
par Jean Gabriel Du Jaiflin
Services