×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

L'Armancette : quand un groupe hôtelier relance un village de montagne

Hôtellerie - mercredi 25 août 2021 12:27
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

SAINT NICOLAS DE VEROCE (74) Saint-Nicolas-de-Véroce, destination peu connue, a vu son activité se développer grâce à l'impulsion du groupe L'Armancette, qui y a ouvert un hôtel-restaurant, une boulangerie et un bistrot.



Niché à 1 180 m d’altitude, le petit village de Saint-Nicolas-de-Véroce (Haute-Savoie) a été miraculeusement préservé des aménageurs des grandes stations de ski alentour. Pourtant relié aux domaines skiables de Saint-Gervais et Megève, ce petit coin de paradis très authentique est surtout connu pour sa vue à couper le souffle sur le massif du Mont-Blanc et son église, merveille de l’Art baroque du XVIIIe siècle. Cela, jusqu’en 2019, où un groupe hôtelier privé a propulsé le village dans le top ten des destinations touristiques qui montent.

Les propriétaires, qui tiennent à rester discrets, n’ont pas choisi les lieux par hasard. Ils y séjournaient, été comme hiver, lorsqu’ils étaient enfants. Ils ont donc racheté la boulangerie du village et créé à son emplacement L’Armancette, hôtel 5 étoiles de 17 chambres, membre des Leading Hotels of the World, qu’ils ont complété par trois chalets avec services hôteliers. Un restaurant gastronomique, La Table d’Armante, a été confié à Julien Darcy, jeune chef plein d’ambition, avec une carte signée par Antoine Westermann, ancien chef 3 étoiles au Buerehiesel, à Strasbourg.

 

“Âme tellurique”

Pour que ce nouvel hôtel reste dans l’esprit du village, l’édifice a été bâti par Gilles Grandjacques, architecte originaire du village. La décoration intérieure est signée Géraldine Marin Pretot (Megève Design). Elle habite, elle aussi, non loin du village. L’hôtel reprend les matériaux haut-savoyards traditionnels (granit du mont blanc, tavaillons, lauze). L’intérieur est traité en vieux bois brossé et pierres naturelles rares. 

“Les cristalliers du Mont Blanc sont connus dans le monde entier. Il fallait donc retranscrire une ambiance granitique, réchauffée par du vieux bois.” Un très beau travail sur les étoffes a été entrepris pour donner plus de raffinement à l’ensemble, ainsi qu’une ambiance particulière de “maison de famille à l’âme tellurique” selon la volonté des propriétaires.

 

Un bistrot de village

Pour que ce coin préservé redevienne un lieu de vie, le groupe a choisi de rouvrir l’unique boulangerie du village, attenante au restaurant gastronomique de l’hôtel. Elle propose aussi une petite restauration et un salon de thé. “C’est un nouveau lieu de partage et de rencontre pour le village. Nous voulons être une fabrique à grands et petits bonheurs”, explique Anne-Cécile Quey, directrice de l’hôtel.

Mais le groupe ne s’arrête pas là et a encore beaucoup de projets. En juin, il a ouvert un bistrot de village, La Table du Mont Joly. Complémentaire de la table gastronomique de l’hôtel, il est situé à 100 mètres de l’hôtel et de la boulangerie, développant ainsi le cœur de village en un lieu de convivialité. La cuisine y est plus simple, mais tout aussi gourmande. La terrasse et le billard à l’étage ont leurs émules. Ouvert à l’année, l’Armancette, a reboosté une destination confidentielle. La recette plaît. Peut-être le signe d’une nouvelle orientation des stations de montagne.

 

#Armancette #LaTabledArmante #LaTableduMontJoly


Fleur Tari