×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

À Saint-Barth, le myhtique Guanahani prépare sa réouverture

Hôtellerie - vendredi 30 juillet 2021 16:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Désormais intégré au sein du Rosewood Hotel Group, le Guanahani, adresse mythique de Saint-Barth, rouvrira ses portes le 18 octobre 2021 après quatre années de travaux. Rencontre avec son directeur général, Martein van Wagenberg.



Je suis arrivé au Guanahani en 2013. J’ai été directeur général de cet hôtel pendant quatre ans et, depuis quatre ans, je suis chef de chantier.” Martein van Wagenberg raconte cela en souriant, sur le ton de la boutade. Il n’en demeure pas moins que, depuis le passage de l’ouragan Irma en septembre 2017, il a fallu rebâtir quasiment intégralement l’établissement mythique de Saint-Barth. Une adresse créée en 1986 au sud de l’île, qui accueille une clientèle essentiellement américaine (60 %), française (18 %) et brésilienne (12 %). “Durant les travaux, près d’une cinquantaine d’entreprises différentes sont intervenues sur le site. Le côté positif : j’avais une vue d’ensemble de tout ce qu’il fallait rénover, repenser, améliorer. Le côté négatif : avec le Covid, je n’ai pas pu faire intervenir tous les ouvriers et artisans en même temps dans les espaces intérieurs. Peintres, électriciens et plombiers, par exemple, ne pouvaient pas travailler de concert, à cause de la distanciation sociale à respecter”, explique Martein van Wagenberg.

Aujourd’hui, le chantier touche à sa fin. L’hôtel rouvrira ses portes le 18 octobre prochain avec 66 chambres toutes face à la mer, un spa, trois espaces de restauration, 7 hectares de jardin, les fameux bungalows colorés à l’identique, le circuit électrique et le système d’assainissement de l’eau entièrement refaits. Le tout dans une réserve naturelle préservée et avec la volonté de s’impliquer dans une gestion à la fois durable et respectueuse de l’environnement. D’ailleurs, le couple d’iguanes, Oscar et Mimi, sont de retour dans les jardins, avec leurs six petits : les clients habitués du Guanahani retrouveront vite leurs repères.

 

Une perspective de carrière et la création de logements pour les salariés

Parallèlement aux longs travaux de rénovation, le Guanahani a un nouvel exploitant depuis 2020, le Rosewood Hotel Group. Si bien que l’hôtel s’appelle dorénavant Rosewood Le Guanahani St. Barth. Martein van Wagenberg reste en poste, d’autant qu’il connaît bien le groupe pour avoir travaillé dans certains de ses établissements. Quant aux salariés, ils ont déjà bénéficié de formations depuis le début de la crise sanitaire. Mieux encore : “Rosewood dispose d’un service de ressources humaines très impliqué. C’est un vrai plus, car les salariés peuvent, à présent, avoir une perspective de carrière au sein du groupe”, souligne le directeur général du Guanahani. De quoi freiner le turn-over.

Autre argument pour inciter les équipes à rester : des terrains, fraîchement acquis et proches de l’hôtel, sont destinés à devenir des logements pour les salariés. Toujours côté effectifs, Martein van Wagenberg recense 180 personnes en saison, “dont 35 salariés gardés de la période précédant l’arrivée du groupe Rosewood”. Mais les équipes ne sont pas encore au complet. D’ici à l’automne prochain, le directeur général souhaite recruter une soixantaine de personnes, pour assurer la réouverture sereinement. Surtout que le carnet de réservations se remplit à vive allure pour l’hiver 2021-2022, les fêtes de fin d’année et même pour le printemps 2022.

#rosewood #saitnbarth #guanahani


Anne Eveillard
Journal & Magazine
N° 3755 -
17 septembre 2021
N° 3754 -
03 septembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Orientation scolaire et formations pour adultes en CHR
par Virginie Barret et Jean-Philippe Barret
Services