×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Le parc Astérix renforce son offre d'hébergement

Hôtellerie - lundi 28 juin 2021 10:37
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Plailly (60) Avec l'inauguration des Quais de Lutèce, hôtel 4 étoiles de 150 chambres, le parc de loisirs monte en gamme pour développer son attractivité, notamment en direction de la clientèle de séminaires.



Un hôtel tel un décor de cinéma : c’est le pari des Quais de Lutèce, troisième établissement du parc Astérix, qui a été inauguré le 23 juin. Les 150 chambres en catégorie 4 étoiles s’ajoutent aux 300 chambres des deux autres hôtels 3 étoiles du parc de loisirs de Plailly (Oise), Les Trois Hiboux ouvert en 1999 (150 chambres en 3 étoiles) et La Cité suspendue, ouverte en 2019. L’établissement a été imaginé comme une reconstitution de rues de Lutèce (Paris) en 50 avant Jésus-Christ, avec des chambres et un restaurant disposés de part et d’autre d’un cours d’eau évoquant la Seine.

Pour créer cet hôtel, la Compagnie des Alpes, propriétaire du parc Astérix, a fait appel au scénographe Thierry Rétif et à l’architecte Philippe Augacos, qui ont repris les codes de la thématique antique. Le but est d’offrir aux clients une immersion dans l’univers des bandes dessinées, explique le directeur de l’hôtel, Kumarathas Kanagasabapathy : “Le but recherché est de faire vivre une expérience unique aux clients, après celle qu’ils auront vécue sur le parc. Nous voulions un effet ‘waouh’." 

Une volonté récompensée dès les premiers mois d’ouverture, puisque l’hôtel a remporté en 2020 le prix du meilleur hôtel 4 étoiles dans un parc d’attractions, décerné par la Themed Entertaienment Association. L’établissement dispose en outre d’un restaurant de 300 places, avec buffet ou restauration à table, et de deux salles de séminaires de 150 m2 chacune.

 

Développer l’offre événementielle

Monter en gamme permet d’accueillir de nouvelles clientèles, poursuit le directeur : “Il y avait une demande sur le 4 étoiles car nous sommes situés à 30 km de Paris, et la clientèle loisirs de la région est habituée à une offre haut de gamme, mais aussi en raison de notre activité évènementielle et d’affaires.”  L’offre sur ce créneau s’étant développée, le chiffre d’affaires événementiel est passé de 1,5 M€ en 2017 à 4,5 M€ en 2019, avec 220 évènements organisés par an.

Toutefois, une problématique nouvelle en matière de recrutement est apparue cette année : “Beaucoup de nos saisonniers ont suivi des formations pendant la période de fermeture et ne sont pas revenus. Développer une activité évènementielle nous permet aussi de poursuivre notre activité hors saison, donc de fidéliser certains de nos salariés", explique Kumarathas Kanagasabapathy.

Une fidélisation qui avait été initiée dans les hôtels du parc depuis 2017, avec la décision prise d’internaliser le nettoyage des chambres afin d’améliorer la prestation, qui faisait alors l’objet de critiques de la part des visiteurs. Si la décision n’a pas été facile à prendre, en raison du surcoût induit, les résultats sont au rendez-vous : “Le fait d’internaliser le nettoyage nous a tout de suite fait remonter dans les notes de satisfaction sur les plateformes d’avis, détaille le directeur. Le sentiment d’appartenance à l’entreprise étant plus fort, les salariés sont plus impliqués dans leur travail.”

Côté développement, l’ouverture d’un quatrième hôtel est d’ores et déjà en projet à l’horizon 2024-2026, tout comme l’extension des hôtels existants et la création d’un quatrième restaurant. La volonté : pouvoir accueillir une clientèle venant de plus loin (aujourd’hui 70 % des visiteurs résident à moins de trois heures du parc), et lui faire vivre une expérience unique.

 

#parcasterix #LesQuaisdeLutece #KumarathasKanagasabapathy


Roselyne Douillet