×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

#Coronavirus : "Nous mettons gracieusement nos chambres à disposition du personnel soignant"

Hôtellerie - vendredi 27 mars 2020 11:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Verdun (51) Près de Verdun, l'hôtel-restaurant Les Orchidées, membre des Logis Hôtels, se mobilise en donnant accès à une partie de ses chambres au personnel soignant de l'hôpital voisin pour les aider à faire face pendant la crise du Coronavirus.



"Nous avons préparé les petits déjeuners des clients qui étaient encore là et ensuite on ne s'est pas posé de question, nous avons fermé", explique madame Piscione, propriétaire d'un hôtel 3 étoiles de 40 chambres, situé près de Verdun (Marne), membre des Logis Hôtels. Pour autant, ils n'ont pas eu besoin de mettre quiconque à la porte, puisque les clients partaient dans la journée. Il a fallu cependant passer quelques coups de téléphone pour expliquer aux réservations futures que l'hôtel allait fermer. "Nous avons décidé de rembourser tous les arrhes qui avaient pu être versés car nous traitons, notamment, avec des autocaristes avec qui nous avons l'habitude. Nous sommes tous dans la même galère, eux aussi doivent rembourser leurs clients. Et nous tenons aux bonnes relations", affirme la gérante de l'établissement. Concernant le personnel, "pas de prise de risque, nous avons mis tout le monde en chômage partiel". Mais comme beaucoup de professionnels, madame Piscione attend toujours ses codes…

 

"Nous communiquons avec le service des ressources humaines de l'hôpital"

Passé ce weekend terrible du 14 mars, son fils, membre des Logis Hôtels et d'une association de football, a été sollicité - via cette association - par un membre du groupe hospitalier de Verdun. Il demande alors à sa mère si elle souhaiterait accueillir des membres du personnel soignant de l'hôpital voisin. À ce moment-là, la gérante se met en relation avec le directeur de l'hôpital. "Au début, le personnel m'appelait directement. Mais maintenant, nous communiquons uniquement avec le responsable des ressources humaines de l'hôpital", explique-t-elle. Un moyen pour l'hôpital de contrôler les réserves de chambre car, malheureusement, tout le monde ne pourra peut-être pas y avoir accès. Des chambres que la gérante met à disposition gracieusement. "Je préfère faire comme ça, je n'attends rien en retour", dit-elle. Habituellement, le prix moyen d'une chambre est de 85 € pour cet hôtel-restaurant. 

 

Côté organisation…

"Aujourd'hui nous avons 5 membres du personnel soignant dans nos chambres. Et nous avons au total près de 20 chambres disponibles", détaille madame Piscione, pour qui il n'est pas possible de remplir son hôtel à cause des contraintes que cela représente. L'accueil se fait en respectant les cosignes sanitaires  comme le port de masque, gants, et distanciation sociale. "Nous n'avons plus de personnel, donc nous ne faisons pas les chambres. S'il y a besoin de changer les draps, je donne les sacs du service nettoyage, ils mettent les draps dedans, et moi je leur en laisse des nouveaux", témoigne Madame Piscione. Les contacts sont très limités, et il n'y a pas de petit déjeuner servi pour limiter les risques au maximum. Chacun dispose d'une bouilloire et a la possibilité de manger dans sa chambre. Si ces clients - peu communs - partent, les chambres resteront fermées jusqu'à ce que la situation redevienne normale "pour limiter encore une fois les risques".

#Coronavirus #LogisHotels #Verdun 


Romy Carrere