Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

L'espace cuisine s'invite dans les chambres d'hôtels

Hôtellerie - lundi 4 novembre 2019 16:32
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Paris (75) Après les minibar, plateau d'accueil et autre machine à café, ce sont les plans de travail, fours, vaisselle et ustensiles de cuisine qui trouvent leur place dans les chambres d'hôtels. La concurrence avec Airbnb et les appart-hôtels n'y est pas pour rien. Explications.



L'année 2020 devrait voir l'entrée en Bourse de la plateforme Airbnb. Après dix ans d’existence, celle-ci propose plus de 6 millions de lieux uniques dans quelque 100 000 villes, 191 pays, et vaut déjà plus d’un milliard de dollars. Les chiffres donnent le ton et résument la nouvelle concurrence à laquelle l’hôtellerie est confrontée. Celle-ci est contrainte de se réinventer en permanence. Rooftop, lounges, parties communes décloisonnées, espaces de coworking, potagers… tout est bon, désormais, dans un hôtel, pour surprendre la clientèle et la fidéliser.

La dernière idée pour se caler, un peu plus encore, sur les critères qui font le succès d’Airbnb et autres appart-hôtels ? La présence d’une kitchenette, voire d’une véritable cuisine dans les chambres. Encore faut-il avoir la place pour cela. C’est donc plutôt du côté des ouvertures et nouveaux concepts que cette tendance s’installe. A l’instar du campus urbain, imaginé par Deskopolitan dans le XIe arrondissement, où un hôtel a été “pensé par des coworkers pour le coworking”. Ce Bed & Coworking by Deskopolitan compte 14 chambres de 18 à 21 m2 , toutes équipées et conçues pour y passer la nuit, bien sûr, mais aussi pour y vivre. Un 'espace nuit' côtoie un 'espace jour' et un 'espace multifonction', qui s’articule autour d’un meuble de laboratoire aux allures de paillasse, avec kitchenette, machine à café, bouilloire, vaisselle… Ici, on peut donc dormir, se laver, travailler, manger : exactement comme dans un appartement. Toutefois, esprit coworking oblige, l’architecte Franklin Azzi et le cabinet MoreySmith ont misé avant tout sur le fonctionnel.

 

L’allure d’un appartement, avec plaques à induction, four, vaisselle, lave-vaisselle…

Dans un style plus cossu, Cour des Vosges, le nouvel hôtel 5 étoiles du groupe Evok, compte 12 chambres et suites - de 25 à 60 m2 - toutes avec vue sur la place des Vosges (Paris, IVe). Ici, confrontés au bâtiment classé, poutres peintes d’origine et autre terre cuite d’époque au sol, les architectes Yann Le Coadic et Alessandro Scotto se sont inspirés du Paris historique tout en donnant l’allure d’un appartement aux six suites des 1er et 2e étages. Résultat : celles-ci sont dotées d’un espace pour cuisiner, équipé de plaques à induction, four, plan de travail, rangements, vaisselle et lave-vaisselle. Ce parti pris incite le client à s’approprier chambre ou suite et à en faire son adresse parisienne. En pouvant préparer ses repas, il vit 'chez lui', tel un vrai Parisien. Une variation autour de la fameuse expérience hôtelière.

 

#Cuisine #Kitchenette #Airbnb


Anne Eveillard
Kitchenette : ce qu'elle apporte en plus au client

Le fait de pouvoir cuisiner dans sa chambre, ou dans sa suite, est perçu telle une nouvelle proposition pour le voyageur. Il se sent soudain comme dans un appartement, avec la déco adaptée - table, chaises, cellier… - et, ainsi, mieux intégré à la vie de la ville où il séjourne : ce qui est l’une des clés du succès d’Airbnb et des appart-hôtel. La kitchenette offre non seulement un service en plus, mais elle donne aussi davantage d’autonomie au client. Ce qui peut justifier d’un tarif de la chambre, ou de la suite, revu à la hausse.

Journal & Magazine
Services