Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Mama Shelter pose ses valises à Toulouse

Hôtellerie - lundi 5 novembre 2018 10:32
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Toulouse (31) Le neuvième hôtel Mama Shelter a ouvert à Toulouse. Outre ses 120 chambres, l'établissement mise sur de nombreuses animations et un espace restauration convivial pour attirer une clientèle d'affaires et locale.



Installé dans l’ancien cinéma Les Nouveautés, qui a marqué les années 1930 à Toulouse (Haute-Garonne), le dernier hôtel Mama Shelter - 120 chambres - est le neuvième établissement de la famille Trigano, qui exploite l’enseigne hôtelière. “Nos premiers clients sont déjà installés, se réjouit Philippe Gawron, le directeur général. Nous avons même des clients qui prévoient leur voyage en fonction des ouvertures de nos hôtels.”

La décoration du lieu a été confiée au studio de création Beniloys : les plafonds racontent l’histoire de Nougaro et d’Airbus. Un parfum d’ambiance, une programmation musicale et une lumière adaptée aux différentes heures de la journée, rien n’est laissé au hasard. “On est toujours en avance même si on a dix ans d’existence”, s’amuse Philippe Gawron. L’hôtel propose des films gratuits à la demande, des écrans pour passer les commandes au bar, des infos pour visiter la ville... Du jeudi au samedi, ce sont des DJ qui animeront salle. Un terrain de pétanque, de basket et une salle de cinéma (45 places) réservés aux clients viennent compléter l’offre. Le rooftop avec un four à pizzas ouvrira en mars 2019.

 

Lieu de partage

La restauration est au centre des établissements Mama Shelter. “Les Mamas sont des lieux ce partage, ouverts sur la ville”, souligne Thierry Bernardi, le responsable de la restauration de Mama Shelter. Au déjeuner, il faut compter 15 € pour entrée, plat, dessert. Comme pour les autres restaurants Mama Shelter, la carte est supervisée par le chef Guy Savoy. Le gril argentin est l’attraction de la salle de restaurant. “Ici, vous ne trouverez pas de tapas, précise Pauline Alle, la directrice du restaurant. Ce sont des plats à partager, ça renforce le côté convivial et chaleureux.” “Les plats à partager, ça chamboule les team-building”, sourit Philippe Gawron.

L’hôtel a déjà invité les entreprises de la ville pour leur présenter les ateliers - chez Mama, on ne parle pas de salles de séminaires. “On peut recevoir une centaine de personnes. Ça peut faire sourire, mais on demande aux entreprises de respecter l’esprit Mama Shelter : enlever veste et cravate pour le déjeuner et ne pas porter de badge avec le nom de leur entreprise.”

Mama Shelter devrait ouvrir dix autres hôtels d’ici à 2020 à Londres, Lille, Lisbonne, Dubaï...

#Toulouse #MamaShelter


Dorisse Pradal
www.mamashelter.com