Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Un référentiel pour mieux accueillir les touristes chinois

Hôtellerie - mercredi 23 mai 2018 09:51
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Orléans (45) La ville d'Orléans et sa partenaire jumelée, Yangzhou, viennent de définir une norme validée par un label et un logo pour améliorer la qualité des prestations d'hébergement des touristes chinois.



"Les touristes chinois ne sont pas des touristes comme les autres !", affirme Olivier Carré, maire d'Orléans. Partant de ce constat, les responsables de la ville d'Orléans et ceux de sa partenaire jumelée, Yangzhou, ont décidé de définir un référentiel sur la qualité d'accueil des touristes. Ce référentiel élaboré avec l'aide de l'Afnor établit tous les éléments de l'accueil : arrivée à Roissy, prise en charge des déplacements, loisirs, shopping, gastronomie et hébergement. 

Pour l'hôtellerie, ce référentiel impose une bouilloire d'eau chaude dans la chambre, des nouilles lyophilisées, des mules ou chaussons. Mais il demande aussi aux hôteliers des efforts d'information, le regroupement des touristes chinois à un même étage, l'organisation de petits-déjeuners copieux tôt le matin, de l'eau chaude pendant les repas ou des chambres avec balcon pour les clients fumeurs.Un document rédigé en français et en mandarin décrit, pour chaque catégorie, les étapes du parcours, les attentes des touristes chinois et les recommandations à suivre. En contrepartie, un référentiel a été élaboré à Yangzhou pour l'accueil des Français. À la suite du référentiel, une commission de labellisation a été constituée pour attribuer un label et un logo aux 35 établissements volontaires.

"Amis français, venez en Chine"

Le premier logo, assorti de l'invite "Amis français, venez en Chine", vient d'être remis par le maire d'Orléans à l'Ibis Orléans centre et à son directeur Pascal Delage (également directeur de l'Ibis Saran et du Novotel de La Source). "Les touristes chinois sont de plus en plus nombreux, constate Pascal Delage : en groupe comme en individuel, il est important de bien connaître leurs attentes pour mieux les accueillir." À terme, ce référentiel pourrait évoluer vers une norme nationale et un futur accord normatif franco-chinois.


Jean-Jacques Talpin
Journal & Magazine
#CORONAVIRUS
Offre spéciale d'abonnement gratuit jusqu'au 30 juin 2020
Services