Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Avec le Relais de Chambord, Marugal met un pied en France

Hôtellerie - lundi 9 avril 2018 15:33
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Chambord (41) Implanté en Espagne, le groupe d'hôtellerie de luxe ouvre son premier établissement à côté du célèbre château.



Une suite du Relais de Chambord.
Une suite du Relais de Chambord.

L'ouverture, fin mars, du Relais de Chambord (Loir-et-Cher) s'impose comme l'événement hôtelier et touristique de la région. De gros moyens ont été injectés par l'investisseur, une société présidée par Frédéric Jousset, pour transformer l'ancien hôtel Saint Michel, situé en face du célèbre château du Val de Loire, Au total près de 16 M€ auront été investis pour reconstruire et aménager le Relais de Chambord qui propose désormais 55 chambres, dont 19 suites, classées 4 étoiles et affiliées à Small Luxury Hôtels. 

Pour assurer le développement, l'investisseur a confié le Relais de Chambord au groupe franco-espagnol Marugal, spécialisé dans l'hôtellerie de luxe, mais qui était jusqu'à présent implanté uniquement en Espagne. "Nous voulons accélérer notre développement, assure Arnaud Laporte-Weywada, directeur du Relais et associé chez Marugal. Nous allons rapidement ouvrir un second hôtel, le Hameau de La Cense dans les Yvelines. Mais Chambord sera notre tête de proue." 

Le Relais propose aussi spa et hammam ainsi qu'une billetterie dédiée pour accéder directement au château. Les travaux confiés au célèbre architecte Jean-Michel Wilmotte ont représenté près de 16 M€, dont une part représentée par le surcoût dû  à une inondation.

 

Un taux d'occupation prévu de 70 %

 
Les 55 chambres et suites (vendue entre 150 et 450 €) mettent toutes en avant le château de François Ier. "Nous avons un partenariat très intense avec le château 
pour accueillir ses touristes (près d'un million en 2017), mais proposer aussi des salles de séminaires ou le restaurant du Grand Saint Michel", explique Arnaud Laporte-Weywada.

Alexandre Trazers, l'ancien chef de l'hôtel Saint-Michel, a été maintenu à son poste et formé dans les hôtels du groupe en Espagne. Avec un tel site majeur  dont on  célébrera le 500e anniversaire l'an prochain, Le Relais de Chambord peut nourrir de grands espoirs avec un taux d'occupation attendu de 70 % et une ouverture toute l'année. 

"Nous avons très bien débuté notre exploitation, se réjouit le directeur, nous sommes très en phase avec nos prévisions." L'activité devrait fortement progresser au cours des prochaines semaines malgré une difficulté réelle de recrutement pour étoffer l'équipe d'une quarantaine de salariés.


Jean-Jacques Talpin
www.relaisdechambord.com
Journal & Magazine
Services