×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Une fausse épidémie de gastro-entérite anglaise coûte 100 M€ aux hôteliers espagnols

Hôtellerie - jeudi 5 octobre 2017 10:12
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

ESPAGNE En 2016, les réclamations pour de prétendus troubles digestifs de la part de touristes britanniques envers des hôteliers ibériques ont bondi de 700 %.



Des retraités anglais en excursion à Majorque.
© FPONT
Des retraités anglais en excursion à Majorque.

Un véritable fléau touche les touristes britanniques en visite en Espagne. Une épidémie de gastro-entérite est fort opportunément apparue avec l'instrumentalisation par des avocats vautours d'une loi anglaise de 2013 sur la protection des consommateurs qui autorise les citoyens Britanniques à assigner les tour-opérateurs jusqu'à trois ans après une supposée intoxication alimentaire, sans même devoir produire de certificats médicaux. Selon la fédération hôtelière espagnole (CEHAT), les 10 000 plaintes pour intoxication déposées (une hausse de 700 %) par les touristes britanniques sur la saison 2016-2017 auraient coûté 100 M€ aux professionnels espagnols.

En retour, ces derniers menacent de ne plus accueillir de touristes anglais, en particulier dans les complexes hôteliers 'all inclusive', très touchés par les procédures abusives. L'association britannique des agents de voyages (ABTA), solidaire des hôteliers ibériques, a lancé la campagne Stop sickness scams (Arrêtez la fraude sur les maladies) et le gouvernement britannique met en garde ses ressortissants sur le risque de poursuites pénales en cas de fausses déclarations. Un avertissement qui pourrait concerner un client anglais dont les violentes douleurs gastriques s'opposent, selon le registre des consommations du bar de l'hôtel incriminé, à l'absorption d'une centaine de gin-tonic pendant ses brèves vacances supposément gâchées par la maladie.

Francois Pont
Journal & Magazine
N° 3790 -
20 janvier 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Fonds de commerce en fiches pratiques
par Tiphaine Beausseron
Services