×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Jean-Luc Biamonti, confiant pour l'avenir de la SBM

Hôtellerie - jeudi 28 septembre 2017 15:09
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Monte-Carlo (980 - Monaco) La SBM a connu un ralentissement de son activité ces dernières années, mais son président a présenté un visage optimiste à l'issue de l'assemblée générale du groupe, le 22 septembre dernier.



Jean-Luc Biamonti, président de la Société des bains de mer.
Jean-Luc Biamonti, président de la Société des bains de mer.

Lors l'assemblée générale annuelle de la Société des bains de mer (SBM), le 22 septembre dernier, Jean-Luc Biamonti, président du groupe, a annoncé un résultat opérationnel négatif, principalement dû à l'activité des jeux, mais a annoncé que le groupe bénéficie d'un nouvel élan en hôtellerie et d'une restauration en bonne santé. Le passage d'une rémunération au service réparti par personnel à une rémunération fixe du personnel en salle dans plusieurs établissements a eu un impact global proche de 4 M€. En parallèle de ses projets, le groupe acte une volonté de réduire les coûts, ce qui passera par un recours à la sous-traitance pour certaines activités. 

La Société des Bains de Mer a choisi d'axer sa stratégie vers un "resort intégré" autour de ses hôtels, restaurants, boutiques, casinos, et centres de bien-être. Pour assurer une telle dynamique, le groupe inclut un ambitieux plan de formation des équipes. "Être le plus beau resort intégré d'Europe nécessite d'avoir un personnel au niveau", explique Jean-Luc Biamonti.

"Les quelques mois à venir vont être difficiles"

La nouvelle rotonde de l'Hôtel de Paris (Monaco) a été livrée avant l'été, mais les travaux vont impacter directement les clients, avec des espaces publics en chantier dès cet hiver pour poursuivre le plan de rénovation de 300 M€. "Les quelques mois à venir vont être difficiles", concède le président de la SBM.

Enfin, les marques emblématiques du groupe pourraient être développées à l'international sous forme de management hôtelier, sans investissement financier de la part du groupe. "Cela nous permettra de faire rayonner la marque, de générer des revenus additionnels et d'offrir de meilleures perspectives de carrière pour nos 4 000 employés."

Vanessa Guerrier-Buisine
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Spa : check-list pour ouvrir
par Perrine Edelman
Services