×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

L'hôtel de Crillon, A Rosewood Hotel : le reflet de l'art de vivre à la française

Hôtellerie - mercredi 6 septembre 2017 10:57
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Paris (75) Le célèbre édifice de la place de la Concorde vient de rouvrir ses portes. 147 métiers d'art ont travaillé à la rénovation de ce lieu qui compte désormais 124 chambres et suites et trois salons historiques.




"C'est un hôtel pour les Parisiens, qui reflète l'art de vivre à la française, le service et l'excellence française", confie Marc Raffray, le directeur de l'hôtel de Crillon, A Rosewood Hotel. Le célèbre établissement de la place de la Concorde (Paris, VIIIe) vient de rouvrir ses portes. Cette rénovation d'envergure, qui a duré quatre ans, a réuni 147 métiers d'art et 250 sous-traitants, à 95 % des entreprises françaises. 

L'hôtel de 17 000 m² et sept niveaux compte désormais 124 chambres et suites (10 suites signature, 36 suites et 78 chambres) et a conservé ses trois salons historiques. De nouveaux espaces ont vu le jour comme un spa avec piscine, un salon de coiffure, un bar à cognacs, un espace pour les hommes (barbier et cireur). Les espaces de restauration ont également été revus. 

La façade a été édifiée en 1758 par l'architecte Ange-Jacques Gabriel pour Louis XV, mais le reste du bâtiment est de construction plus récente. Il est classé aux monuments historiques ainsi que les parties communes et les chambres. "Les bâtiments de France ont fait preuve d'une grande ouverture d'esprit. Ils nous ont laissé une certaine liberté", confie Richard Martinet, architecte spécialisé dans la restauration d'édifices historiques, qui a travaillé sur la rénovation de l'hôtel. 

Dans le salon Marie-Antoinette par exemple, les lustres d'époque et les tableaux ont été rénovés, ainsi qu'une vieille tenture qui a été placée de manière centrale dans le salon, mais accessoirisée de grandes loupes pour lui conférer un effet plus moderne. "Nous avons souhaité faire entrer dans le Crillon dans le XXIe siècle", explique le directeur.


Entre Versailles et résidence privée

"Cet hôtel a été rénové dans l'esprit du château de Versailles, avec ses détails, ses surprises, ses cachotteries et ses coquineries", explique Marc Raffray, directeur du Crillon. Dans le salon Marie-Antoinette se cache ainsi, derrière une porte-miroir, un couloir donnant sur un dressing et une chambre. La salle de bains a été pourvue d'un oeil-de-boeuf, qui donne sur la chambre et qu'il est possible de rendre opaque.Plus loin, au hasard d'un couloir, on tombe sur une chambre cachée par des portes-miroirs, qui se fondent dans le décor… 

"Quand on rentre à l'hôtel de Crillon, on a  plus l'impression d'arriver dans une résidence privée que dans un hôtel", poursuit le directeur. "Les critères d'un hôtel particulier sont bien présents, souligne l'architecte Richard Martinet. Nous avons reproduit [l'agencement des] hôtels parisiens d'antan avec, au premier étage, les salons prestigieux, les suites à l'étage supérieur, puis des chambres classiques. Enfin, trois appartements ont été aménagés dans les combles. L'équipe de Rosewood exploite l'hôtel dans ce sens, avec un accueil client personnalisé, comme si l'on rentrait chez soi."

Romy Carrere

Journal & Magazine
N° 3790 -
20 janvier 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
E-réputation : gérer ses avis clients en ligne
par Thomas Yung
Services