×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Coup de jeune pour le plus ancien hôtel d'Aigues-Mortes

Hôtellerie - jeudi 24 août 2017 09:18
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Aigues-Mortes (30) Racheté par un professionnel local et rénové pendant plus de quatre mois, l'hôtel Saint-Louis traverse cette nouvelle saison estivale avec des services également mis à jour.



La façade du XVIIIe siècle de l'hôtel niché dans les remparts.
© DR
La façade du XVIIIe siècle de l'hôtel niché dans les remparts.

C'est dans un bâtiment du XVIIIe siècle que sont aménagées les vingt-deux chambres du Saint-Louis, l'hôtel le plus ancien d'Aigues-Mortes (Gard). L'établissement 3 étoiles, repris par Fabien Ravo, vient de faire peau neuve après quatre mois et demi de travaux, pour une ouverture au printemps dernier. Le nouveau propriétaire, qui a précédemment occupé le poste de directeur au Yacht Club de la Grande-Motte (Hérault) pendant une douzaine d'années, a surtout mis l'accent sur le confort, en équipant notamment l'ensemble des chambres de baignoires à jets massants ou douches à l'italienne. En respectant le cadre historique de cet hôtel intégré aux remparts de la cité. L'architecte Corinne Farras a été chargée de cette mission de modernisation des chambres et des espaces d'accueil, avec en plus l'aménagement d'une zone de spa pour offrir davantage de service à la clientèle, au-delà de la restauration. 

"Nous n'avons pas eu affaire aux Bâtiments de France, puisque nous n'avons pas touché à la façade, mais nous avons voulu donner une touche de modernité tout en préservant l'authenticité", commente Fabien Ravo. À l'arrière, le patio à l'ombre des grands arbres a également été préservé. L'espace sert aussi de terrasse pour le restaurant de l'hôtel. À l'intérieur, la nouvelle décoration agrémentée d'oeuvres contemporaines se marie avec le cadre plus cosy du salon et du tout nouveau bar à vins, cadre idéal le temps d'un verre et de quelques tapas, où l'on peut croiser le fantôme d'Ernest Hemingway, l'un des hôtes illustres de cet hôtel historique.

Francis Matéo
Journal & Magazine
N° 3790 -
20 janvier 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Stratégie de marque : les outils pour développer votre hôtel
par Youri Sawerschel
Services