Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Cours de rattrapage au Crillon pour un hébergement durable

Hôtellerie - jeudi 27 décembre 2012 13:00
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

L'office du tourisme et des congrès de Paris organisait, jeudi 20 décembre, un atelier pour les hôteliers parisiens qui veulent signer la Charte développement durable. Une dizaine d'établissements, propriétaires ou exploitants y ont participé.



Benjamin Poirier (ECOACT),  Olivia Robert ( OTCP), Marion Rivière ( FTC ), Laetitia Demante ( directrice qualité Crillon), Sarah Dutertre ( OTCP).
Benjamin Poirier (ECOACT), Olivia Robert ( OTCP), Marion Rivière ( FTC ), Laetitia Demante ( directrice qualité Crillon), Sarah Dutertre ( OTCP).

Certifié 'Green Globe', l'atelier organisé par l'OTCP à destination des hôteliers parisiens, jeudi 20 décembre à l'hôtel de Crillon, avait pour thème : Votre plan d'action développement durable. Pour les professionnels présents, il s'agissait surtout d'une piqûre de rappel. Déjà sensibilisés à la démarche environnementale, ils étaient venus chercher pour la plupart d'entre eux, des idées et un schéma d'organisation pour mettre en pratique dans leur hôtel, leur démarche de développement durable avec un plan d'action approprié. Marion Rivière, l'animatrice de FTC Consultants de l'atelier, leur présentait les sept raisons qui incitent les entreprises à agir et à formaliser leur propre plan d'action :

1) La réduction des coûts d'exploitation et une meilleure maîtrise des charges. "J'ai rencontré une entreprise qui a réduit de 12 à 20 % ses dépenses énergétiques, uniquement par des gestes de bonnes pratiques."

2) La valorisation de l'établissement. "La plupart du temps, la démarche mise en place en fait un sujet de grande fierté pour les équipes."

3) La participation à la diminution de la pollution de la région. "Une démarche citoyenne."

4) L'anticipation à l'application de la réglementation. "De nouvelles lois concernant la climatisation, la pureté de l'air sont en effet à l'étude, il vaut mieux être en avance qu'en retard."

5) L'adoption d'un positionnement différent. La démarche verte est un élément marketing différenciant pour toutes les clientèles anglo-saxonnes "mais elle est aussi pour ces hôtels parisiens, précise la consultante, un signe de reconnaissance au travers de la signature de la Charte de l'OTCP, qui sera, de surcroît, un vecteur de promotion dans toute l'Île de France".

6) Une action durable : faire de cette démarche un outil pérenne pour l'entreprise.

7) Un outil de management. Le plan d'action devrait fédérer les équipes autour de ce projet "dans certains établissements, où l'on rencontre une certaine réticence de la part des équipes ou de la direction, la notion de respect du travail et la lutte contre la pénibilité du travail pourraient devenir l'argument n°1", déclare Marion Rivière.

 

Plan d'action à court et moyen terme

Reste alors à mettre en place les process pour établir un plan d'action personnalisable et adapté à chaque entreprise. "Il faut commencer par faire un état des lieux des besoins au sein de son entreprise, dresser un inventaire des points litigieux et y présenter les marges d'amélioration, ceci pour tous les postes et sur tout l'hôtel, désigner un volontaire responsable et coordinateur de la démarche, se donner des objectifs, à court et moyen terme, et enfin prévoir les moyens humains et financiers idoines", explique la consultante qui ajoute : "Le retour sur investissement est proportionnel à l'investissement initial."

Enfin, parce que ce programme s'inscrit dans une démarche qualité, le cabinet FTC Consultants a précisé la nécessité d'écrire son plan d'action en y mettant les objectifs et les moyens appropriés pour l'atteindre : "Certaines actions vont nécessiter une prise de conscience par des bonnes pratiques, d'autres vont nécessiter des formations, d'autres enfin, vont impliquer des investissements." Mais seule une démarche écrite et partagée entre tous les collaborateurs permettra à l'hôtel d'atteindre le niveau des objectifs précités. Et en cas de réticence de la part du personnel "ne pas hésiter à nommer responsable la personne la plus dubitative sur ce type de démarche, cela rendra beaucoup plus facile et plus crédible sa mise en place pour les autres membres du personnel", précise Marion Rivière.

L'hôtel de Crillon qui est déjà passé par toutes ces étapes, après avoir obtenu la certification Green Globe pour la deuxième année consécutive, se félicite de la mobilisation de toutes les équipes autour de ce projet. "Nous avons sensibilisé tout le monde, sur tous les postes et dans tous les départements, jusqu'à la boutique qui pour 75 % de son stock, propose dorénavant des produits made in France." Après tout, les palaces ne sont-ils pas la première vitrine du tourisme en France ?
Évelyne de Bast

Prochains ateliers de l'OTCP

• Atelier 6 : La labellisation, le 17 janvier 2013 de 14 à 17 heures Solar Hôtel, 22 rue Boulard, 75014 Paris.

 

• Atelier 7 : Dimension sociale & sociétale, le 31 janvier 2013 de 14 à 17 heures, lieu à définir.

 

• Atelier 8 : Petit déjeuner, le 13 février 2013 de 14 à 17 heures, Office du tourisme et des congrès de Paris.

 

• Atelier 9 : Propreté et Déchets, le 28 février 2013 de 14 à 17 heures, lieu à définir.

 

• Atelier 10 : Les fondamentaux d'une démarche développement durable, le 28 mars 2013 de 14 à 17 heures, lieu à définir.

 

• Atelier 11 : Valorisez votre démarche auprès de vos clients, RDV technique en partenariat avec Atout France, le 4 avril de 14 à 17 heures, lieu à définir.

 

•Atelier 12 : Point sur votre plan d'action, le 18 avril de 14 à 17 heures, lieu à définir.

Journal & Magazine
Services