×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Equip'Hôtel accueille le premier concours d'architecture d'intérieur hôtelière

Hôtellerie - vendredi 2 novembre 2012 11:27
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Le 13 novembre prochain, quatre Home Suite Home Awards seront remis aux lauréats de ce premier trophée du genre dans l'hôtellerie de luxe.



Organisés par le Pama (Pôle de l'aménagement de la maison en Alsace), qui regroupe 60 entreprises alsaciennes spécialisées dans l'aménagement de la maison, les premiers Home Suite Home Awards de l'architecture d'intérieure hôtelière se tiendront dans le cadre du salon Equip'Hôtel. Le jury, qui sera présidé par Sybille de Margerie, récompensera les quatre lauréats qui auront conçu la suite de luxe du futur la plus innovante, esthétique et réaliste.

Dans l'industrie hôtelière, le secteur du luxe est celui qui enregistre les meilleures performances depuis plusieurs années. La demande des clients pousse les hôtels à se rénover. Ce secteur est donc celui qui investit le plus, dans les 5 étoiles comme les palaces. Les nouveaux venus à Paris - le Mandarin Oriental et le Peninsula, qui doit ouvrir fin 2013 -, ont contraint la concurrence à se rénover. Après le Bristol, c'est aujourd'hui au tour du Ritz et du Crillon de faire peau neuve, en attendant la création d'une nouvelle aile au Plaza Athénée. Autant d'opportunités pour les architectes d'intérieur de mettre en valeur leur savoir-faire. Malgré une exposition médiatique de plus en plus présente, le secteur reste méconnu et surtout très éparpillé.

Pour lui offrir davantage de lisibilité, quatorze des entreprises du Pama présenteront seize innovations majeures lors du salon Equip'Hôtel, sur le stand Home Suite Home. L'organisation du concours dédié à la suite du futur vient compléter l'action de communication de ces entreprises, en associant la créativité des étudiants des écoles d'architecture et de décoration d'intérieur - treize d'entre elles y ont effectivement participé - et les innovations industrielles. "C'est un projet collectif, au sein duquel nous avons voulu tisser des passerelles entre le monde des étudiants et le monde de l'industrie", déclare Dominique Weber, président du Pama.

Les candidats ont eu quatre mois pour plancher sur le sujet. Au total, 153 dossiers ont été étudiés par le jury. Le projet devait porter sur la réalisation d'une suite de luxe de 90 m² avec l'obligation d'utiliser au minimum six savoir-faire ou produits fabriqués par les dix-huit entreprises du Pama sélectionnées sur le salon. Le 13 novembre, quatre lauréats seront primés, avec, pour le gagnant, l'assurance de voir son projet voir le jour dans un hôtel de luxe dont l'agencement sera réalisé par SM Design, l'agence de Sybille de Margerie.

"Reconnaissance du métier"

"Je suis ravie de présider ce concours, assure Sybille de Margerie. Il comble un vide dans la profession. Il existe en architecture des prix aussi prestigieux que le Grand Prix de Rome ; en gastronomie on ne compte plus les concours et les prix de haut niveau mais rien, en revanche, n'est organisé pour récompenser le talent d'un architecte décorateur d'hôtels. Ce concours est donc une forme de reconnaissance du métier. J'espère que cela va créer une forme d'émulation non seulement auprès des jeunes mais également auprès des formateurs et des écoles. Le métier d'architecte décorateur d'hôtels devrait être inscrit dans le cursus des écoles, qu'elles soient hôtelières ou d'architecture d'intérieure, soit en tant que spécialité, soit dans le cadre d'une formation diplômante. C'est un vrai métier avec ses contraintes telles que celles liées aux réglementations diverses - sécurité incendie, accessibilité… - qui ne sont jamais enseignées."

Sur l'organisation du concours, Sybille de Margerie exprime sa satisfaction : "Bien que le délai ait été très court, la plupart des dossiers ont répondu aux six critères que nous avions imposé : fonctionnalité, esthétisme, luxe, technique, créativité et qualité de présentation du projet. Deux autres critères étaient pour moi éliminatoires d'emblée : la qualité du document et la fonctionnalité". "C'est dans la durée que le concours prendra toute sa place, conclut la présidente du concours, suggérant déjà des pistes d'amélioration. Un mois de préparation de plus serait bénéfique aux étudiants. De même, le niveau d'implication des écoles devrait être renforcé."

Évelyne de Bast

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion des équipes et du service en CHR
par André Picca
Services