×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Le Hidden bis, version privée

Hôtellerie - mardi 16 octobre 2012 15:43
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

75 - Paris L'hôtel Hidden s'agrandit avec la reprise du bâtiment adjacent. Celui-ci a été transformé en un établissement de 12 chambres dont deux suites de 34 m², dans une déclinaison plus intimiste du concept.



Piet et Pascale Verbeeck, propriétaires de l'hôtel Hidden, n'ont pas hésité une seconde lorsque l'établissement contigu au leur a été mis en vente. À l'étroit dans les 23 chambres du premier bâtiment, ils y ont vu l'occasion d'augmenter leur capacité en proposant douze nouvelles chambres dont deux suites. Après Vincent Bastie, l'architecte à la manoeuvre pour la rénovation du Hidden, c'est le cabinet LBA qui s'est vu confier la responsabilité de cet Hidden bis. Ici, on a privilégié l'espace, tout en renforçant le style 'trappeur' du premier. Toutes les surfaces ont été retravaillées, certains murs laissés à l'état brut avec la pierre - ou la brique, comme au rez-de-chaussée -apparente, les salles de bains sont ouvertes sur la chambre et tapissées d'ardoises anciennes, les chambres sont garnies de meubles uniques telle cette baignoire réalisée d'un seul tenant dans une gigantesque pierre provenant des Philippines "trouvée en Belgique chez un ami qui fait de l'importation de matériaux bruts" précise, Piet Verbeeck. Tout est en bois, pierre, marbre et cuir, brut de préférence. Les tissus sont en lin et loués à la société Let Services et les matelas en fibre de noix de coco de chez Coco-Mat.

Confort soigné

Indépendamment du style 'cabane au Canada', le confort est soigné : wifi intégré et home-cinéma pour la plus grande des suites. Par ailleurs, l'hôtel propose d'autres services pour le moins inhabituels comme ce fumoir au rez-de-chaussée à l'ambiance Chinatown, ou ce 'yoga wall' sur l'un des murs d'une suite. Une idée originale, qui permet de profiter d'une séance de yoga à titre privé "sous contrôle d'un animateur, bien sûr", déclare le propriétaire.

Membre de la collection Elegancia depuis sa création, le Hidden - et bientôt le Hidden bis - a trouvé son public. "La clientèle international arrive de partout dans le monde : Corée, Brésil, Vietnam... et pays scandinaves, qui sont un peu chez eux ici", assure Piet Verbeeck. Les propriétaires n'ont pas hésité à mettre la main à la pâte, en tant qu'architectes-décorateurs. "Cela nous a permis de diminuer les coûts, qui ont été de 3,5 M€ pour l'extension, dont environ un million d'euros pour la décoration. Un investissement qui aurait pu être beaucoup plus élevé si nous n'avions pas été là." La rentabilité devrait être assurée, avec des taux d'occupation de 85 % à l'année, et un prix moyen annuel de 180 € par chambre (les suites étant au prix affiché de 550 €).

Après le Hidden et le restaurant Alain Milliat, une boutique-restaurant dont ils sont également concepteurs, les propriétaires ne s'interdisent pas de remonter un autre hôtel sur le modèle du Hidden, à Paris mais dans un autre quartier et pas dans l'immédiat.
Évelyne de Bast

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gouvernantes et service hôtelier
par Corinne Veyssière
Services