×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

La Compagnie Thermale de Dax cherche son gestionnaire

Hôtellerie - vendredi 20 juillet 2012 17:49
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

La société, détenue à 60% par la ville est en pleine prospection pour ses 4 établissements, les hôtels Miradour, Dax Thermal, Le Splendid et la Résidence des Thermes.



Le Splendid, construit dans les années 1930 par l'architecte André Granet dans un style Art Déco.
Le Splendid, construit dans les années 1930 par l'architecte André Granet dans un style Art Déco.

La Compagnie Thermale de Dax, tente de trouver un nouveau repreneur pour ses 4 établissements dont la municipalité est propriétaire murs et fonds. Si une solution semble avoir été trouvée pour deux d'entre eux, les hôtels Miradour et Dax Thermal en cours de cession, les deux autres établissements, Le Splendid et la Résidence des Thermes, oeuvre de Jean Nouvel, cherchent toujours leur candidat. La transaction des deux premiers établissements conduite par Jones Lang LaSalle Hotels est déjà bien amorcée, c'est sur le Splendid et la résidence des Thermes que la mairie met actuellement toute son énergie car ces deux établissements sont les établissements phare de la ville.

GE Consult consulté

L'hôtel Splendid, directement relié au centre thermal a en effet été construit dans les années 1930 par l'architecte André Granet, dans un style Art Déco. En 2010, après le départ du groupe Accor, la mairie confie à une directrice, Danièle Gey, la gestion de ce complexe. Celle-ci n'a eu de cesse de vouloir réduire le déficit de la Compagnie, le faisant passer de 4 M€ en 2010 à 1 M€ en 2011 grâce à des actions de restructuration et de commercialisation pour chaque établissement. Mais avec l'annonce de sa démission, début juillet 2012, la mairie se trouve à nouveau confrontée à son problème de gestionnaire, avec l'obligation de faire vite.

Cette fois, c'est auprès de la société GE Consult que la mairie prend conseil, lui offrant une mission le temps de trouver le repreneur idéal. Pour gérer le complexe, GE Consult confie les rênes de l'exploitation à Frédéric Lebel, un professionnel de l'hôtellerie et de la restauration passé par des maisons aussi prestigieuses que celle de Bernard Loiseau ou encore la chaîne Concorde. Nommé directeur des exploitations, il a pour mission de gérer les établissements pendant six mois "mais espère bien être reconduit par les nouveaux repreneurs", confie-t-il au journal Sud Ouest.

15 M€ de travaux prévus

La municipalité, consciente des enjeux et de la lourdeur de la tâche, est aujourd'hui prête à signer un bail emphytéotique de trente ans, voire plus, pour le fonds de commerce, et prévoit même 15 M€ d'investissements en rénovation à engager pour les deux bâtiments. Encore faut-il qu'un repreneur aguerri accepte la situation actuelle (2 établissements dont un hôtel 4 étoiles de 125 chambres et une résidence de 90 studios, chacun avec son centre thermal attenant et les soins qui vont avec, 1 restaurant d'environ 300 couverts), le tout représentant 100 emplois dont une grosse partie pour le thermalisme.

À la suite d'une annonce passée dans les journaux locaux et professionnels, la date limite de remise des candidatures a été fixée au 3 août. Actuellement 5 dossiers ont déjà été retenus "mais nous voulons élargir le cercle", déclare le gestionnaire. Mais il faut faire vite. La capitale française du thermalisme a en effet hâte de trouver son nouveau leader.

Évelyne de Bast

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
La gastronomie moléculaire
par Hervé This
Services