Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

L'Hôtel de la Plage s'adapte aux nouvelles normes

Hôtellerie - mercredi 9 juin 2010 16:27
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Damgan (56) Cet hiver, l’établissement s’est adapté aux nouvelles normes incendies et d’accessibilité aux handicapés. Ses propriétaires en ont profité pour faire les aménagements qui leur permettront d’obtenir la troisième étoile.



René Pérez et Armelle Bréhonnet, avec Henri Inizan, maître d'oeuvre, devant l'Hôtel de la plage
René Pérez et Armelle Bréhonnet, avec Henri Inizan, maître d'oeuvre, devant l'Hôtel de la plage

Armelle Bréhonnet et René Pérez, propriétaires de l’Hôtel de la plage à Damgan depuis douze ans, refusent de se reposer sur la vue sur l’océan pour remplir leur établissement deux étoiles.

Cet hiver, ils ont donc fermé de septembre à avril pour réaliser près de 420 000 € de travaux. Ils se sont adaptés aux nouvelles normes de sécurité incendie en encloisonnant la cage d’escalier avec des portes coupe-feu, et ont installé de nouveaux détecteurs et alarmes. Ils ont aussi amélioré l’accessibilité des personnes handicapées avec deux places de parking réservées, et une chambre au rez-de-chaussée adaptée pour les fauteuils roulants.

Moderniser et obtenir la troisième étoile

Les propriétaires ont profité de ces nécessaires travaux pour rénover les 17 chambres et parties communes. Ils ont laissé les mains libres à leur architecte, Patrice Billant, et à leur maître d’œuvre, Henri Inizan, qui ont créé un style moderne et nature avec des murs verts, marron, beiges et blancs.

Ils ont aussi construit une extension sur poteaux qui a permis d’agrandir l’accueil et un espace relaxation avec sauna au sous-sol, lui aussi accessible aux handicapés. Ces aménagements leur permettront certainement d’obtenir la troisième étoile. “On surfait déjà entre la deuxième et la troisième étoile, précise Armelle Bréhonnet. On remplit en ce moment le dossier pour l’avoir après l’été.”

Les chambres sont entre 75 € hors saison et 155 € en pleine saison. Le bar le Solent propose des petits-déjeuners, un plat du jour le midi, et des encas le soir. Deux esthéticiennes feront des soins du visage et du corps dans l’espace relaxation.

Julie Durand

Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gagner en rentabilité en améliorant sa marge brute
par Christopher Terleski
Services
  Articles les plus lus