Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Après la période de confinement, L'ANFRA et AKTO lancent leur projet "Kiffe ton projet"

Formation - Écoles - mardi 27 octobre 2020 06:40
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

L'ANFRA et AKTO lancent 'Kiffe ton projet'
L'ANFRA et AKTO lancent 'Kiffe ton projet'

« Kiffe ton projet » mobilise près de 70 CFA/UFA dans une dizaine de régions y compris les DROM, et vise à accompagner 1 800 jeunes dans un parcours préparant à plus de 70 métiers via l’apprentissage.

Le projet se place au cœur du réacteur de l’alternance et de la réforme de l’apprentissage. Il engage de nombreux acteurs qui se mobilisent pour l’insertion des jeunes vers la voie royale de l’apprentissage. Il est cofinancé par l’État – au titre du PIC – et géré par la Caisse des Dépôts et Consignations qui contractualise avec chaque bénéficiaire.

Le projet est particulièrement représentatif et fédère aussi bien des CFA territoriaux, des CFA d’entreprise, des CFA de branche et des réseaux nationaux avec une histoire et une culture forte.

L'objectif : accompagner a minima 1 800 jeunes dans un parcours dédié au titre de la prépa-apprentissage avec l’ambition d’insérer 70 % de ces jeunes éloignés de l’emploi via un contrat d’apprentissage.

Aventure collective, ce projet ambitieux s’inscrit dans les objectifs de l’appel à projets initié par le Haut-Commissariat aux compétences et à l’inclusion par l’emploi au titre du volet Prépa-apprentissage #Demarre ta story. L’ANFRA et AKTO, au regard des besoins des entreprises, des branches professionnelles et des acteurs des territoires, ont ainsi voulu pleinement se positionner sur des ambitions partagées sur le développement des alternances et de l’apprentissage en particulier.

Le projet est constitué en consortium avec l’Association Nationale pour la Formation et la Recherche pour l’Alternance (ANFRA) en chef de file. Soutenu et accompagné par AKTO, il associe aussi les partenaires signataires du consortium : le réseau AFTRAL, le GIP-FCIP et la CMA de la Réunion, le CFA des Maisons familiales et rurales à la Guadeloupe, le réseau IGS, des Campus Véolia (Jouy-le-Moutier et Ibos), le GRETA de Mayotte, le réseau RENASUP, le CNAM Grand-Est ainsi que le CFA régional pour le réseau des MFR en AURA et enfin le CFA des MFR en Maine-et-Loire et Loire-Atlantique. À l’origine du projet et des acteurs autour de la table, une réflexion collégiale partagée : comment fait-on pour mieux orienter, réorienter, accompagner les jeunes que l’on ne peut recevoir dans nos centres d’enseignement ?

1 800 jeunes de niveau infra IV accompagnés sur le plan national

Les jeunes visés par le dispositif sont de niveau infra IV, âgés de 15 à 29 ans et issus principalement des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) et des zones de revitalisation rurale (ZRR).

Huit régions métropolitaines (Auvergne-Rhône-Alpes, Bretagne, Grand-Est, Ile-de-France, Nouvelle-Aquitaine, Normandie, Occitanie, Pays-de-la-Loire) et trois ultramarines (Guadeloupe, Mayotte et La Réunion) sont concernées. La Corse est également prévue dans le cadre du projet.

Ce projet permet également à des CFA de taille plus modeste et disséminés sur territoire de répondre conjointement à un appel à projet exigeant. Il permet également de mettre en œuvre de nouvelles pratiques de collaboration dans un objectif de mutualisation et de pérennisation de parcours prépa-apprentissage.

Un parcours sur 3 à 5 mois en module projet

Le parcours dure 140 heures a minima et se décompose en un module sur les compétences clés et les savoir-être complété d’un second module sur la découverte des métiers et du monde de l’entreprise. À cela s’ajoute un stage en entreprise (2 semaines minimum). Le parcours est construit sur une base forfaitaire à 2 500 € cofinancé par le Plan d’Investissement dans les Compétences (PIC).

Les CFA engagés dans le projet couvrent un spectre large de plus de 70 métiers qui pourront répondre aux besoins notamment des entreprises adhérentes d’AKTO qui expriment des besoins auprès des services de l’OPCO.

Une exigence de traçabilité et de suivi du jeune

Pour répondre à cette exigence, les constructeurs du projet s’appuient sur la plateforme Walt qui permet un suivi de parcours de l’inscription jusqu’à l’accès au contrat d’apprentissage. L'objectif : offrir au jeune un coffre-fort individualisé, un véritable parcours personnalisé, avec la création de son profil (cv, offres d’emploi, de stage,…). À cela s’ajoute la compilation de données au sein d’un tableau de bord pour permettre une évaluation qualitative et quantitative du programme conçu, une des exigences du cahier des charges de l’appel à projets prépa-apprentissage #Demarretastory.

L'ambition collective du projet est insérer a minima 70 % des jeunes en prépa dans un contrat d’apprentissage soit près de 1 300 jeunes à l’échelle du territoire et des régions concernées.

Le comité de pilotage national s’est installé en janvier 2020. Des comités techniques régionaux permettent de piloter, avec les partenaires locaux, les avancées du projet pour être au plus proche des enjeux de proximité et des besoins des CFA, des jeunes, des entreprises et plus largement des territoires mobilisés.

Malgré l’impact inévitable du COVID et de la période de confinement, plus de 200 parcours sont déjà engagés – particulièrement à la Réunion (CFA de la Chambre des métiers et de l’artisanat) avec d’ores et déjà des signatures de contrat d’apprentissage notamment dans le secteur du bois.

L’accord de consortium est construit sur une période de 30 mois dont 24 mois opérationnels (janvier 2020 –décembre 2021) au titre du projet et de son exécution.

#KiffeTonProjet #PlanInvestissementCompetences #Covid #Anfra #Akto