Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Comment nouer une relation constructive avec ses apprentis ?

Formation - Écoles - jeudi 7 mars 2019 15:40
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Montmarault (03) La qualité de la relation entre collaborateurs contribue à la réussite du travail d'équipe. Patricia Nicolas, coach et formatrice en entreprise, et Matthieu Omont, chef à l'Hôtel de France, partagent quelques précieux conseils.



'Je suis là pour les accompagner dans leur progression.' Matthieu Omont avec ses deux apprentis : Laëtitia (MAF) et Killian.
'Je suis là pour les accompagner dans leur progression.' Matthieu Omont avec ses deux apprentis : Laëtitia (MAF) et Killian.


“Mon père a eu un apprentissage rude. Il ne voulait pas faire vivre ce qu’il avait subi. Je suis parti de là”
, raconte Matthieu Omont, chef à l’Hôtel de France à Montmarault (Allier). Patricia Nicolas, coach et formatrice en entreprise, a également observé cette tradition de management ‘en cascade’, qui fait retomber pression et stress sur les épaules des plus jeunes. Leur solution : opter pour une nouvelle forme de relation. Pour y parvenir, il faut “éviter l’autorité abusive, être aimable, reconnaissant. Face à une erreur, quand on n’a pas le temps de parler, il faut prendre le temps d’expliquer sa réaction en fin de service”.

“L’apprenti est littéralement ‘celui qui va chercher le savoir’. Il faut donc le laisser faire ses expériences, ses erreurs, favoriser un climat de confiance pour qu’il ose demander”, conseille la formatrice. Elle suggère également de formuler les critiques sur des faits concrets : “Cette sauce aurait pu être plus salée.”

 

S’adapter

Certaines personnes sont plus réceptives à ce qui est visuel, d’autres à ce qu’elles entendent ou expérimentent. Bien choisir sa méthode rend plus efficace la transmission. “On n’a pas tous les mêmes qualités, j’adapte mes demandes en fonction de la personne”, souligne Matthieu Omont. “Quand les jeunes ont compris pourquoi on travaillait de telle manière, ils font des efforts. Chacun doit bien faire pour réussir, ils le comprennent très bien”, conclut le chef.


Sandrine Rochas