×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Le CFA d'Orléans pilote pour la restauration des malvoyants

Formation - Écoles - vendredi 26 mai 2017 16:11
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Orléans (45) Une association créée par un restaurateur a lancé une formation destinée aux cuisiniers et serveurs accueillants les déficients visuels.



C'est avec un repas dans le noir réservé à une trentaine d'invités que s'est achevée une journée de formation particulière au CFA de la chambre de métiers du Loiret à Orléans. Sous la conduite de Florent Doittée, coordonnateur de la filière hôtellerie-restauration au CFA, douze jeunes apprentis en BP cuisine et douze en restauration se sont formés durant une journée à la préparation des plats et au service de clients malvoyants. L'initiative est née d'un restaurateur orléanais, Freddy Zerbib, patron de El Tio, qui a voulu lancer une expérience de carte sonore, baptisée au début Kikoz et depuis Speak You pour les clients aveugles. 

"Il y a plus de 3 millions de personnes malvoyantes en France, dont 1 800 dans l'agglomération d'Orléans, et qui ont de grandes difficultés à venir au restaurant", note le professionnel. S'appuyant sur une association, Freddy Zerbib a mis au point une carte sonore où le restaurateur peut enregistrer son menu que le malvoyant écoute en pressant un bouton. L'initiative a été présentée au dernier congrès de l'Umih avec, à la clef, la signature d'un partenariat pour la diffusion de 40 000 cartes. Mais Freddy Zerbib, secondé par Hervé Anquier et Jean-Charles Le Floch, veut aller plus loin : "Tous les restaurateurs peuvent, pour quelques euros, acheter cette carte personnalisable au nom de l'établissement et en faisant une oeuvre utile et généreuse." La carte est même équipée d'un système de géolocalisation, permettant de repérer facilement les établissements offrant ce service. "En quelques mois, note Freddy Zerbib, j'ai accueilli 179 clients malvoyants." Mais aller plus loin c'est aussi avancer sur le terrain de la formation.

Œuvre humanitaire

D'où ce partenariat avec le CFA pour apprendre aux jeunes cuisiniers à préparer les plats pour ce public spécifique et aux serveurs à les apporter à table. "On revient à l'essence du métier, se félicite Florent Doittée : préparer des plats sans décorum inutile, mais en misant sur le bon avec la priorité donnée aux saveurs et en redonnant aux serveurs leur vrai métier, celui d'accompagner, servir et conseiller."

Une démarche saluée par Bernard Vaussion, ancien chef de l'Élysée et parrain de la promotion du CFA. Premier établissement à lancer cette formation, le CFA d'Orléans ne veut pas rester seul. Freddy Zerbib est d'ailleurs à la recherche d'écoles hôtelières partout en France pour développer cette formation qui va aussi être déclinée pour les hôtels. L'initiative reste humanitaire : l'argent récolté par la vente des cartes ira exclusivement à une association formant des chiens guides d'aveugles.

Jean-Jacques Talpin
Journal & Magazine
N° 3790 -
20 janvier 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit du travail en CHR : les ruptures du contrat de travail (+ modèles de lettres)
par Tiphaine Beausseron et Daniel Gillot
Services