Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Congrès de l'Aflyht : la série technologique STHR sous le feu des projecteurs

Formation - Écoles - lundi 21 mars 2016 14:45
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Poitiers (86) Organisé du 16 au 18 mars au Futuroscope de Poitiers, le 23e congrès de l'Association française des lycées de l'hôtellerie et du tourisme a été l'occasion de faire le point sur les réformes en cours.




Ils sont venus de toute la France pour dialoguer et débattre. Mais aussi pour s'informer sur l'économie collaborative, les opportunités possibles pour les jeunes dans le secteur de l'hôtellerie de plein air ou encore la réforme du bac techno et la rénovation de la série technologique Sciences et technologies de l'hôtellerie et de la restauration (STHR). Les adhérents de l'Association française des lycées de l'hôtellerie et du tourisme (Aflyht), présidée par Cyrille Jeannes, étaient en attente de réponses et de clés pour mieux comprendre les restructurations en cours lors de leur 23ème congrès, qui s'est tenu du 16 au 18 mars au Futuroscope de Poitiers (Vienne).

Présent le 18 mars, l'inspecteur général de l'Éducation nationale, Michel Lugnier, a écouté interrogations et inquiétudes. "Ce congrès a été l'occasion d'une mise en perspective de toutes les réformes et d'une présentation des principes qui ont sous-tendu l'écriture des nouveaux programmes des classes de première et de terminale de la série HR, qui entrent en application à la rentrée prochaine pour ce qui concerne la classe de première", a-t-il confié.


Trois vidéos primées

Parallèlement, l'organisation d'un concours de vidéos a permis de mettre à l'honneur des établissements d'ores et déjà engagés dans un travail de promotion de la nouvelle filière STHR. "Les objectifs de la réforme du bac techno visent à permettre aux jeunes de développer des compétences à la fois spécifiques à la filière hôtellerie, mais aussi transversales dans des domaines tels que la cuisine, la restauration, l'hébergement, la communication", a rappelé Eric Loesch, secrétaire général de l'Aflyht et initiateur du concours. Un concours visant à promouvoir la série STHR, à valoriser la créativité des élèves et équipes pédagogiques mobilisés, ainsi qu'à créer une dynamique au sein des établissements participants.

Organisé autour d'un groupe de trois élèves avec le soutien d'au moins un membre du corps enseignant, les neuf établissements impliqués dans cette première édition du concours ont eu comme mission de réaliser une vidéo de trois minutes maximum sur le thème de la filière STHR. Le tout soumis à un jury composé de Cyrille Jeannes, Serge Raynaud (webmaster de l'académie de Versailles, Emmanuel Percq (chef du service d'information et d'orientation de l'académie de Strasbourg), Didier Leder (proviseur des lycée et CFA hôteliers de Marseille), Christophe Joublin (chef de travaux du lycée Auguste Escoffier de Cagnes-sur-Mer), avec le soutien de Michel Lugnier. La vidéo produite par le lycée Georges Frêche de Montpellier a remporté le premier prix. Ont suivi l'école hôtelière Savoie Léman de Thonon-les-Bains, sur la deuxième marche du podium, et le lycée Saint-Joseph de Château-Thierry (02) en troisième position. Des vidéos saluées par l'inspecteur général pour leur qualité et leur pertinence. Ces films ont pour but d'expliquer une réforme en cours, afin de mieux la maîtriser une fois sur le terrain.



Anne Eveillard
300 inspecteurs et formateurs académiques réunis le 24 mars


Invité au congrès de l'Aflyht, l'inspecteur général de l'Éducation nationale Michel Lugnier en a profité pour rassurer face à la rénovation de la série technologique Sciences et technologies de l'hôtellerie et de la restauration (STHR). "Il est normal que les changements apportés s'accompagnent d'interrogations, voire parfois de scepticisme. C'est tout l'enjeu du travail d'explicitation des principes et de finalités de ces réformes, auquel se livre les cadres (corps d'inspection, chef d'établissement) aussi bien au plan national qu'en académie. Les séminaires nationaux qui se tiendront le 24 mars verront ainsi prés de 300 inspecteurs et formateurs académiques réunis par l'inspection générale et la direction générale de l'enseignement scolaire, pour aborder la philosophie et le contenu de ces changements." À terme, il s'agit de doter les équipes académiques des "ressources nécessaires" pour qu'à leur tour elles puissent "accompagner les enseignants au plus prés des établissements"
Journal & Magazine
Services