Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Patrice Broussou, proviseur de l'école hôtelière de Grenoble : "Grenoble dispose d'un atout majeur, son vrai Hôtel Lesdiguières"

Formation - Écoles - vendredi 31 mai 2013 15:10
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Grenoble (38) Après Saint-Quentin, Thonon et Toulon, il est à la tête de l'établissement grenoblois depuis deux années scolaires. Entretien avec Monsieur le proviseur.



'Nos élèves sont là pour apprendre toutes les facettes du métier', avance Patrice Broussou, proviseur du lycée des métiers de l'hôtellerie et du tourisme de Grenoble.
'Nos élèves sont là pour apprendre toutes les facettes du métier', avance Patrice Broussou, proviseur du lycée des métiers de l'hôtellerie et du tourisme de Grenoble.

L'Hôtellerie Restauration : L'école hôtelière de Grenoble aura 100 ans en 2017. Quels sont ces atouts ?

Patrice Broussou : Cette école fait partie des premières créées et a donc formé des générations de professionnels de l'hôtellerie-restauration. Mais au-delà de la qualité de son enseignement, ce qui la distingue, c'est son Hôtel Lesdiguières. C'est l'une des rares écoles françaises avec un vrai hôtel d'application. Nos élèves effectuent 4 semaines de stage dans ce véritable hôtel avec chambres, cuisines et salles de restaurant. Un accord entre l'Éducation nationale et les professionnels avait été signé pour que ce stage soit validé. C'est unique en France !

 

Vos élèves ont décroché la Coupe Lesdiguières-Chartreuse de l'école. Un trophée parmi d'autres. Cette année, Grenoble s'est vraiment distingué dans les concours. Est-ce important ?

Oui. Et j'y suis très favorable. Le 23 mai dernier, Marc Régent obtenait la 2e place au concours Champagne et Fromage. Mais d'autres se sont distingués à la Coupe Baptiste, aux concours Arts de la table et des disciples Escoffier du Sirha, au concours Carte d'or… Cela est valorisant pour les élèves, les enseignants et l'école. Le lycée est très apprécié dans la région mais ces distinctions renforcent sa renommée au plan national.

 

Le lycée a accueilli cette année 860 élèves, du CAP au BTS. Seront-ils plus nombreux en septembre ?

Nous devrions atteindre 900 élèves, grâce à une seconde classe en bac technologique. Nous n'avons aucun mal à remplir nos formations. Le seul secteur plus difficile reste le métier de la salle. Nous avons environ deux candidats pour une place en restaurant, contre quatre pour une en pâtisserie. Et cela explose littéralement en classe de mise à niveau postbac général, avec 450 demandes pour 24 places. Dès 2014, ceux qui n'auront pas été pris dans cette classe de mise à niveau auront une seconde chance avec, nouveauté, un BTS hôtellerie-restauration en alternance, ouvert en priorité à ce public. Cela commencerait par une année de mise à niveau, suivie de deux ans de BTS, le tout en alternance. Cette nouvelle section de 12 élèves s'installerait dans les locaux libérés par l'IMT en janvier 2014.
Nathalie Ruffier

www.ac-grenoble.fr/ecole.hoteliere/
Journal & Magazine
Services