×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Trophées Saint-Michel : valoriser les meilleurs apprentis

Formation - Écoles - jeudi 7 juin 2012 17:25
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

St-Michel-Mont-Mercure (85) Un concours entre les meilleurs apprentis du CFA, tel est depuis vingt ans le principe des trophées Saint-Michel. Futurs boulangers, pâtissiers, cuisiniers, serveurs et chocolatiers se sont donc affrontés une nouvelle fois pour obtenir la traditionnelle récompense du CFA Saint-Michel-Mont-Mercure.



La 20e édition du trophée Saint-Michel a mis à l'honneur les meilleurs apprentis des 5 CAP des métiers de bouche.
La 20e édition du trophée Saint-Michel a mis à l'honneur les meilleurs apprentis des 5 CAP des métiers de bouche.

Après une première sélection sur la base des résultats en classe et en entreprise, et d'un dossier réalisé tout au long de l'année, les 5 meilleurs jeunes apprentis du CFA Saint-Michel-Mont-Mercure (85) des catégories boulanger, pâtissier, cuisinier, serveur et chocolatier s'affrontent dans des épreuves pratiques. Pour cette 20e édition, Dominique Planchot, MOF en boulangerie, Marc Rivière, chef pâtissier chez Potel & Chabot et champion du monde en pâtisserie en 2009, et Philippe Teillet, restaurateur à Fontenay-le-Comte ont évalué mais aussi encouragé ces jeunes.  "Le concours c'est le dépassement de soi, a souligné Marc Rivière. Mon premier concours, j'ai fini dernier, et à 40 ans, j'ai été champion du monde : il ne faut jamais lâcher !"
La ténacité est d'ailleurs une qualité dont ne manque pas Ildiko Gubicza, première dans la catégorie cuisine. Pour cette jeune apprentie hongroise, venue faire une année d'apprentissage en France, la barre était particulièrement haute. "J'ai horreur des concours, et c'est encore plus dur en France", avoue-t-elle. Ce qui ne l'a pas empêchée de remporter le trophée. Arthur Troussicot, vainqueur dans la catégorie service a lui aussi beaucoup travaillé avec son maître d'hôtel pour obtenir cette place enviée.
Travail, mais aussi talent et motivation, ces jeunes ont déjà les qualités recherchées par les professionnels.
Élodie Bousseau

Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
La gastronomie moléculaire
par Hervé This
Services