Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Le Fafih fait le point sur la réforme professionnelle

Formation - Écoles - mardi 15 juin 2010 14:02
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :


Régulièrement, le Fafih invite des responsables formation et de ressources humaines de la restauration, d’hôtels et de grands groupes à des petits déjeuners d’information sur l’actualité du secteur. Dernier en date : la présentation des nouvelles dispositions liées à réforme de la formation professionnelle. En ouverture de la réunion, un bilan sur les activités et le mode de fonctionnement du Fafih ont rappelé la bonne tenue de l’organisme paritaire, dont le montant de la collecte s’élève à 117 millions d’euros au 28 février 2010. Les missions de l’OPCA vont toutefois aujourd’hui bien au-delà de la collecte. La notion de services de proximité est essentielle. Informer, sensibiliser et accompagner les entreprises dans leurs plans de formation (toutes tailles confondues), participer de plus en plus à l’identification des compétences et des qualifications, contribuer au financement de l’ingénierie de certification et des diagnostics et conclure des conventions de co-financement, notamment avec l’Etat... Le législateur a mis l’accent sur la professionnalisation et le Fafih, à la fois capitaine et équipage dans cette affaire, doit mener le navire à bon port. Pas facile sachant que les textes qui interviennent, comme la portabilité du Dif, sont un véritable casse-tête. Utiliser les droits au titre du Dif, oui, mais pendant ou hors du temps de travail. Et je fais quoi s’il s’agit d’un CDI temps plein ou d’un temps partiel ? Et puis, il y a l’ancienneté qui joue, comme la manière dont le contrat est rompu : licenciement, démission légitime, rupture conventionnelle… On parle aussi de portabilité immédiate et de portabilité différée, de la ‘monétarisation’ de l’heure acquise… Si tout cela montre que le législateur cherche à bien faire en développant les dispositifs, il oublie l’essentielle : leur application au quotidien. Néanmoins, le Fafih tient la barre et se félicite, qu’implicitement, par exemple, les CQP se taillent une place intéressante dans les shémas à venir.
Sy.S.

Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gouvernantes et service hôtelier
par Corinne Veyssière
Services
  Articles les plus lus