Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

L’Umih 43 à la rencontre des professeurs et des élèves

Formation - Écoles - mercredi 2 juin 2010 09:28
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Yssingeaux (43) L’antenne départementale du syndicat est allée à la rencontre d’enseignants, d’élèves et parents, dans le but d’améliorer l’orientation scolaire et de valoriser les métiers de l’hôtellerie-restauration auprès des apprentis.



Élèves, professeurs, professionnels et parents d'élèves pour une rencontre organisée par André Perrier (3e à gauche) et François Faure (2e à droite), proviseur du lycée Chabrier.
Élèves, professeurs, professionnels et parents d'élèves pour une rencontre organisée par André Perrier (3e à gauche) et François Faure (2e à droite), proviseur du lycée Chabrier.

Se parler, réfléchir, chercher des pistes. Pour André Perrier, président de l’Umih 43 et ses collègues, le temps est au dialogue. Le syndicat patronal organise donc des rencontres avec professeurs, élèves, parents. Au lycée Emmanuel Chabrier à Yssingeaux, une idée a germé : mettre un maximum de travaux pratiques la première année, c’est à dire les répartir de façon inégale sur les trois ans de scolarité. Les étudiants seraient ainsi tout de suite plongés au cœur du métier qu’ils visent. Nous sommes en section technique et de la sorte, cela se verrait”, a souligné Philippe Penaud, professeur. Car l’un des problèmes de la profession reste le taux trop important d’abandons en cours ou en fin d’étude. Nous sommes condamnés à ce que les jeunes réussissent”, a clamé André Perrier, qui apporte son soutien au projet.

L’image de la profession revient souvent sur le tapis. Alors que les métiers du tourisme obligent aussi à travailler les week-end, ils n’ont pas notre problème. La cuisine, ce n’est pas ce que nous montre M6”, a insisté Jacques Marcon. Donc il faut convaincre : ces métiers offrent un choix très large de débouchés, d’opportunités, de moyens pour s’épanouir. Et surtout, il faut que les jeunes qui désirent se lancer dans cette voie ne soient pas freinés, notamment au niveau de l’orientation. L’accueil des stagiaires est souvent à améliorer d’où la nécessité des tuteurs, comme le prône le chef triplement étoilé de Saint-Bonnet-le-Froid.
Pierre Boyer

Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Communication digitale : web, mobile et réseaux
par Vanessa Guerrier-Buisine
Services
  Articles les plus lus