Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Laure Brovelli remporte la 1ère édition du Hyatt Student Prize

Formation - Écoles - vendredi 19 décembre 2008 12:53
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Paris (75) En 2ème année de Master en gestion hôtelière à l’IMHI et en recherche d’emploi rapidement mais sûrement pas longtemps, Laure Brovelli, première lauréate du Hyatt Student Prize, a conquis le jury par une maturité rare.



La journaliste Anne-Sophie Lapix félicite Laure Brovelli, étudiante à l'IMHI, lauréate du premier concours The Hyatt Student Prize.
La journaliste Anne-Sophie Lapix félicite Laure Brovelli, étudiante à l'IMHI, lauréate du premier concours The Hyatt Student Prize.

Récompenser le meilleur élève en gestion hôtelière et mettre sous les projecteurs des études dont on parle trop peu, souvent méconnues du grand public, c’est l’objectif de ce tout nouveau prix, dont l’initiative revient au groupe Hyatt et à Michel Jauslin, vice-président régional Hyatt Hotel & Resorts. « Nous avons le Prix Pritzker pour l’architecture, décerné par la Fondation Hyatt, j’ai pensé que nous pouvions avoir un prix pour la gestion hôtelière qui manque de reconnaissance. Et nous avons besoin aujourd’hui d’écoles de gestion de plus en plus performantes, dit Michel Jauslin. Ce prix va permettre de parler de l’étudiant, de son école, de notre groupe où les jeunes peuvent envisager de faire carrière. Je tiens à souligner que notre groupe ne fait pas partie du jury ».

Les qualités de l'hôtelier parfait

Le groupe a contacté les écoles françaises qui enseignent la gestion hôtelière au niveau Master. « Nous ne souhaitions pas avoir que des bons élèves aux notes excellentes, mais des candidats qui avaient aussi une personnalité, des qualités supplémentaires pour devenir un « hôtelier parfait »", précise Michel Jauslin. Chaque étudiant a dû réaliser un dossier composé de 3 essais dans lesquels il dévoile certains aspects de sa personnalité. Parmi les sujets imposés : comment vous voyez-vous dans 5 ans ? ou pourquoi avoir choisi les métiers de l’hôtellerie de luxe ?. C’est l’école qui sélectionne son représentant. Le candidat se rend à Paris, au Park Hyatt Paris-Vendôme pour tenter sa chance et son dossier dont le jury prend connaissance. Les écoles représentées ? ESHOTEL Paris, ESTHUA, Ecole Internationale Supérieure de Savignac, Ecole Supérieure de Management en Hôtellerie et Restauration, Essec-IMHI, Institut Paul Bocuse, Institut Vatel et La Rochelle Business School of Tourism.

Jeu de ping-pong avec les finalistes

Comme tout premier concours, les étudiants ne savent pas exactement ce qui les attend. Ce jour-là, c’étaient les ‘oraux’. Le président du jury, Daniel Picouly, a choisi de recevoir les jeunes par 4. Jeu de ping-pong entre les membres du jury et les jeunes.
A l’issue de la première série d’entretiens, 4 étudiants ont été retenus pour la finale. Un nouvel oral va les départager, mais le suspense durera encore plusieurs heures puisque le nom du vainqueur sera révélé pendant le dîner de remise des prix.

Et c’est Laure Brovelli, élève de l’IMHI, 27 ans (elle a fait une école d’interprétariat avant le Master), qui récolte les lauriers. Gebhard Rainer, Managing Director Hyatt Hotels & Resorts Europe, Africa and Middle East, Michel Jauslin et les membres du jury félicitent la jeune femme qui a fait forte impression. L’hôtellerie n’a pas beaucoup de secret pour elle. Elle est née ‘dedans’. Son père est le vice-président de la chaîne Inter-Continental en Polynésie. Avec son master en poche, elle souhaite trouver un poste de directeur de l’hébergement. « Je préfère les resorts que la clientèle d’affaires », confie Laure les yeux tournés vers les Etats-Unis.

Découvrir le siège du groupe Hyatt à Chicago

Cette victoire va la combler. Laure s'envolera pour Chicago en Business Class, au siège international du Groupe Hyatt. Elle passera également une semaine à Zurich dans les bureaux de la division régionale Europe, Afrique et Moyen-Orient, et finira son périple par un séjour à Paris avec les directeurs généraux des hôtels Park Hyatt Paris -Vendôme, Hyatt Regency Paris - Madeleine et Hyatt Regency Paris - Charles de Gaulle.

Quant à Michel Jauslin, il a été conquis par les étudiants « qui ont fait preuve d’un professionnalisme et d’un esprit de compétition remarquables ». Avoir été choisi par son école pour la représenter à ce concours est en soi une victoire. Il souhaite croiser à nouveau leur route prochainement. Reste maintenant à décider du sort du concours : le Hyatt Student Prize sera reconduit. « Pour la première édition, nous nous sommes concentrés sur la France. Pour l’année prochaine, nous aimerions conserver la participation des écoles françaises, mais lui donner une dimension internationale », confie Michel Jauslin. Une bonne nouvelle pour la gestion hôtelière.

Nadine Lemoine

Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Orientation scolaire et formations pour adultes en CHR
par Virginie Barret et Jean-Philippe Barret
Services
  Articles les plus lus