×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Fonds de commerce

Fonds de commerce : Cannes et Antibes plébiscitées

Fonds de commerce - lundi 11 avril 2022 09:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Pour Steeve Durand, à la tête de l'agence Century 21 CCE Entreprise et Commerce à Cannes, l'emplacement et une circulation piétonne sont des éléments clés qui guident la recherche des acquéreurs à Antibes et Cannes.



L’Hôtellerie Restauration : Dans votre zone géographique d'intervention, quels sont les territoires les plus attractifs pour votre clientèle dacquéreurs et pourquoi ?

Steeve Durand : Dans notre agence, créée en 2012 et uniquement dédiée à la cession de fonds de commerce et d’entreprise, les fonds de commerce CHR représentent 55 % de notre chiffre d’affaires. Les restaurants traditionnels situés à Cannes centre sont plébiscités de manière constante. Le charme d’Antibes est également très recherché pour les fonds de restauration. Viennent ensuite des demandes concernant les brasseries et tabacs. Un élément clé : l’emplacement et une circulation piétonne à proximité du palais des festivals et de tous les congrès qui ont lieu sur Cannes.

 

Quel est le profil des acquéreurs ?

Il s’agit avant tout de restaurateurs professionnels ou de chefs de cuisine. Rares sont les acquéreurs novices, sauf sur du snack ou la restauration rapide.

 

La crise du Covid a-t-elle provoqué des ventes ?

Aucune vente due à la crise ! Nous l’expliquons notamment par les aides de l’État et, de surcroît, la mairie a octroyé davantage de terrasses pour faciliter la reprise.

 

Comment la crise sanitaire affecte-t-elle le marché des cessions de fonds de commerce CHR dans votre secteur géographique ?

On le verra certainement en fin d’année, lorsque les exploitants seront confrontés à la dette liée au remboursement des PGE. Nous présageons que, malheureusement, de nombreux établissements se retrouveront en difficultés et seront peut-être contraints de vendre.

À noter que la loi de finances pour 2022 vient encourager les opérations d’acquisition et de reprise de fonds de commerce. En effet, si la loi réaffirme le principe fiscal de non-déductibilité des amortissements des fonds commerciaux, elle prévoit, à titre dérogatoire et temporaire, la faculté de déduire du résultat fiscal les amortissements comptables pratiqués sur les fonds commerciaux acquis entre le 1er janvier 2022 et le 31 décembre 2025. Par exemple, une petite entreprise qui acquiert un fonds commercial le 1er janvier 2022 pour 100 000 € et l’amortit sur 10 ans pourra déduire de son résultat imposable un amortissement de 10 000 € par an pendant 10 ans, soit jusqu’à l’exercice 2031.


Tiphaine Beausseron
Journal & Magazine
N° 3787 -
09 décembre 2022
N° 3785 -
12 novembre 2022
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion des équipes et du service en CHR
par André Picca
Services