×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Fonds de commerce

Hôtel La Tuilière : un coup de coeur, une reprise de parts et un projet de famille

Fonds de commerce - vendredi 10 décembre 2021 17:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Carry-le-Rouet (13) Karine et Alain Daubier cherchaient depuis quelques années un commerce à reprendre. Situé dans une station balnéaire à une trentaine de kilomètres de Marseille, l'hôtel La Tuilière les a séduit. Malgré un apport suffisant et un bilan comptable avec de bons résultats, il leur aura fallu un an pour que l'acquisition touche à son terme en octobre 2021



Parfois, la reprise d’un établissement se font sur un coup de cœur inattendu. C’est un peu ce qu’il s’est passé pour Karine et Alain Daubier. Ce couple de quinquagénaires résidant à Marseille cherchait depuis quelques années un commerce à reprendre. Si Karine Daubier, infographiste et spécialiste de l’agencement et de décoration de vitrines commerciales pour de grands magasins, avait envisagé un temps de gérer une supérette de centre-ville, elle y avait renoncé face à l’éclosion en masse de ces petits commerces. Tous deux avaient alors orienté leurs recherches vers un établissement hôtelier. Et c’est sur l’insistance de son mari que Karine Daubier avait accepté de visiter l’hôtel de la Tuilière à Carry-le-Rouet. “De l’extérieur, la façade rose en bord de route ne m’attirait pas spécialement et j’allais visiter un peu à reculons. C’est en pénétrant à l’intérieur que j’ai eu un vrai coup de cœur”, se souvient-elle.

Situé dans une station balnéaire à une trentaine de kilomètres de Marseille, l'hôtel La Tuilière, classé 3 étoiles, présentait des avantages : normes PMR et incendie respectées, proximité de la mer, parking, chambres - dont certaines familiales - de capacité variée, vue mer ou colline, salle de réunion… “Il est aussi le seul hôtel de la commune à posséder une piscine, ce qui est un véritable avantage concurrentiel.” Les vendeurs, qui avaient acquis l’établissement en 2018, l’avaient remis au goût du jour, même si Karine Daubier savait qu’elle apporterait sa touche de décoration personnelle. 

 

Un temps d’acquisition plus long

C’est à la faveur d’une succession familiale que Karine et Alain Daubier ont pu réunir l’apport financier nécessaire à l’obtention du financement. “Malgré un apport suffisant et un bilan comptable avec de bons résultats, nous avons mis beaucoup plus longtemps que d’habitude pour obtenir l’accord de prêt”, raconte Francis Sodano, du cabinet Michel Simond d’Aix-Marseille, qui a accompagné le couple dans cette reprise. Il aura en effet fallu un an - contre deux à trois mois habituellement - entre la signature du compromis et celle de l’acte définitif pour que l’acquisition touche à son terme en octobre 2021. “Toutes les banques approchées refusaient de s’engager à cause de la crise sanitaire et c’est finalement grâce à une connaissance de mon réseau que la situation s’est débloquée”, confie l’intermédiaire en transaction de fonds de commerce.

Pour le montage juridique, les repreneurs ont constitué une holding, qui, dans ce cas précis, présente des avantages fiscaux, même s’il n’y a pas de reprise de murs. La reprise s’est effectuée par rachat de parts sociales. “Karine Daubier est présidente de la SAS holding, structure qui a racheté 100 % des parts sociales de la SAS La Tuilière”, développe Francis Sodano. Si Alain Daubier est associé, il conserve son activité d’expert informatique indépendant, pour ne pas “mettre les œufs dans le même panier”. Au quotidien, c’est Karine Daubier, désormais directrice générale de l’hôtel, qui sera en charge de l’exploitation. Toutefois, parce que cette reprise est aussi un véritable projet de famille, ils ont associé leurs deux filles dans la société. L’une d’elles, Jane, se partage la direction d’exploitation aux côtés de sa mère.

#michelsimond #acquisition #aixmarseille


Tiphaine Beausseron
Journal & Magazine
N° 3763 -
07 janvier 2022
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit et réglementation en CHR
par Pascale Carbillet
Services