×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Fonds de commerce

Baisse significative des crédits professionnels, mais les taux restent bas

Fonds de commerce - lundi 14 juin 2021 16:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Dans son dernier baromètre, qui tire le bilan de l'année 2020, CrédiPro, réseau de franchise nationale en courtage de crédit professionnel, constate, sans surprise au vu la crise sanitaire liée au Covid-19, une baisse des accords bancaires.



Bilan 2020 CrediPro
Bilan 2020 CrediPro

En 2020, le nombre d’accords bancaires accordés a chuté de plus de 27 % par rapport à 2019. Même constat côté volume de crédits avec une baisse de 26 %. Le spécialiste du courtage professionnel CrédiPro explique cette baisse significative par “l’arrêt total des banques entre avril et juin 2020 sur les nouveaux projets”. 

Malgré une situation exceptionnelle, les délais de traitement des dossiers sont restés stables sur l’année avec une moyenne de 38 jours pour obtenir un accord bancaire. “À noter que sur le dernier trimestre 2020, le délai moyen était de 45 jours”, temporise le rapport. 

La crise et les confinements successifs ayant gelé le marché de la transaction de fonds de commerce, l’impact sur le marché du crédit professionnel s’est traduit par une baisse de près de 20 % des crédits destinés à financer la reprise d’entreprise/fonds de commerce, tandis que les demandes de crédits destinés au développement ont enregistré une progression proche de 10 %. 

Le réseau de courtage, qui accompagne les commerces de proximité dans 6 dossiers sur 10, se veut malgré tout optimiste pour l’avenir, et souligne que “les taux restent bas et cela est un indicateur favorable pour la relance économique”.

Le taux moyen annoncé sur sept ans par la Banque de France est de 1,20 %, précise le document. 


Tiphaine Beausseron