×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Fonds de commerce

Indicateur Michel Simond : Baisse des prix de cession en restauration rapide malgré un marché dynamique

Fonds de commerce - jeudi 30 janvier 2020 13:55
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


Le commentaire de Jérôme Cesbron, directeur du cabinet Michel Simond de La Rochelle

“Le marché de la restauration rapide, sandwicherie et vente à emporter demeure dans son ensemble un secteur à fort potentiel malgré le constat d’une baisse progressive des prix de cessions.

En effet, une saturation du marché pourrait se dessiner avec la densification de la concurrence : boulangeries avec espace snacking, terminaux de cuisson sous franchise - pour ne citer qu’eux - font évoluer les habitudes de consommation d’une clientèle de plus en plus volatile, curieuse de nouvelles tendances et de produits conceptualisés. Les nouvelles enseignes l’ont bien compris et se démarquent sur le marché avec des concepts toujours plus originaux, tournés vers le fast casual, les produits sains, bio et responsables.

Malgré cela, le commerce de vente à emporter demeure un incontournable parmi le panel d’affaires de restauration, cette activité étant perçue très positivement.

Dans le cas des régions touristiques, comme les départements de la Charente-Maritime et de la Charente, le nombre de cessions de commerces de vente à emporter et sandwicherie se stabilise depuis 2017 au détriment des prix de cessions, qui eux régressent progressivement.”

Journal & Magazine
N° 3787 -
09 décembre 2022
N° 3785 -
12 novembre 2022
SOS Experts
Une question > Une réponse
Fonds de commerce : création, achat, reprise et vente
par Maître Sophie Petroussenko
Services