Actualités
Accueil > Actualités > Fonds de commerce

Michel Simond : commerçant visionnaire, entrepreneur caméléon

Fonds de commerce - jeudi 14 novembre 2019 11:04
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Revenu aux commandes de son réseau de franchise, le chef d'entreprise voit grand. Avec la puissance de l'intelligence artificielle du numérique, il veut bâtir un véritable groupe doté de filiales spécialisées. Retour sur un parcours hors normes qui a pris sa source en Savoie en 1958.




Il aurait pu devenir footballeur professionnel. Une rupture de ligament en décida autrement. Du sport de haut niveau et d’une enfance savoyarde aux côtés d’une mère propriétaire d’un bar-brasserie-PMU, Michel Simond retiendra l’endurance au travail. L’audace aussi, qui sert au sportif, pour surprendre l’adversaire, et au chef d’entreprise, pour innover. À 19 ans, il devient le plus jeune buraliste de Chambéry d’où il est originaire. À l’aube des années 1980, le magnétoscope domestique et la cassette VHS commencent à pénétrer le marché français. Michel Simond flaire le filon. Il teste le service dans son bar-tabac puis le développe sur cinq implantations.

Adepte de la différence, ouvert à la nouveauté et un brin téméraire, l’entrepreneur prend aussi la direction d’un bar qu’il transforme en bar à thème. Baptisé La Transat, le lieu invite la jeunesse savoyarde dans un endroit aux allures de paquebot. Loin de lui donner le mal de mer, il la berce de musique dans une ambiance festive avec une cargaison de 300 hectolitres par an. “Au bout de neuf ans, j’avais quatre affaires et 60 employés, mais j’étais épuisé”, se remémore celui qui décide alors de faire une pause. “J’ai vendu moi-même mes activités, car je n’ai pas trouvé d’agent immobilier compétent pour le faire à ma place”, explique-t-il.

 

72 cabinets en dix ans

Une étape cruciale. Elle fera germer l’idée du premier cabinet d’affaires Michel Simond qui s’installe en étage et facture en honoraires. Objectif : faire de cette activité de niche un métier aussi respectable que celui des notaires et avocats. Il élabore sa propre méthode d’estimation basée sur l’excédent brut d’exploitation (EBE) et défend lui-même les dossiers auprès des banques. Sa démarche séduit. Un autre cabinet s’ouvre à Agen, puis à Mâcon. Mais c’est par le biais de la franchise que le réseau s’étend sur toute la France. En dix ans, le réseau atteint 72 cabinets dédiés à la cession de CHR, commerces de proximité, et TPE. Le réseau tape dans l’œil d’une banque d’affaires  qui en devient actionnaire majoritaire en 2007. 

En 2015, nouveau tournant. Michel Simond rencontre Franck Paterne. Ensemble ils créent Data-b, qui se veut être précurseur dans l’exploitation de données digitales au moyen de l’intelligence artificielle dans le secteur de l’immobilier commercial. Il y voit un moyen de révolutionner l’approche commerciale dans un secteur géographique donné. “On peut aller très loin dans l’analyse d’un environnement commercial : les flux piétons et voitures, les chiffres d’affaires moyens réalisables, la typologie des commerces dans une rue… Autant d’éléments qui enrichissent objectivement les perspectives d’implantation”, s’enthousiasme l’associé de Data-b qui travaille déjà avec des franchiseurs pour leurs études locales de marché et des collectivités territoriales pour qui le commerce de centre-ville est devenu un sujet politique et de société. 

 

De nouveaux services associés

Lorsqu’en 2018, le réseau de franchise Michel Simond, entre-temps repris et piloté par quatre de ses franchisés, rappelle son fondateur aux commandes, c’est armé d’un outil numérique ultra-puissant et d’une stratégie déterminée que l’homme accepte. “Je veux faire de MS Développement un groupe leader dans l’écosystème du commerce et de l’entreprise. Il y aura une colonne vertébrale digitale et une multitude de services qui s’y grefferont : transactions, financement, recrutement, remplacement, formation.”

Et l’homme d’affaires voit grand : “On vise 20 implantations supplémentaires pour MS Transactions, 70 implantations et plus de 300 affiliations pour MS Financement”, ambitionne le dirigeant qui prépare par ailleurs le regroupement des services de remplacements et recrutement sous une entité baptisée MS Talents et rêve, pour septembre 2020, d’un partenariat avec une école parisienne pour la délivrance d’un diplôme dédié au métier de l’immobilier commercial d’entreprise.

#MichelSimond #transation #financement 


Tiphaine Beausseron
En dates

1958 : Naissance à Chambéry 

1978 : Premier commerce : un bar-tabac-location de K7-vidéo 

1988 : Premier cabinet Michel Simond à Chambéry

1997 : Premier franchisé Michel Simond 

2007 : CM-CIC Capital Finance devient actionnaire majoritaire de MS Développement 

2018 : Michel Simond revient aux commandes de MS Développement. L’entreprise se restructure autour du numérique pour devenir un groupe avec des filiales spécialisées par activité.

En complément :
 Michel Simond
Journal & Magazine
Services