×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Équipements et nouvelles technologies

Sunday : 20 millions d'euros pour payer son addition en moins de 10 secondes

Équipements et nouvelles technologies - vendredi 16 avril 2021 11:26
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      



L'application de paiement Sunday vise à fluidifier l'expérience client au restaurant.
L'application de paiement Sunday vise à fluidifier l'expérience client au restaurant.

Lancée le14 avril, la solution de paiement Sunday est le fruit du travail de Tigrane Seydoux, Victor Lugger, fondateurs de Big Mamma, accompagnés de Christine de Wendel, basée aux États-Unis, et de leurs équipes. Les associés ont levé 20 M€ pour développer leur application dont les promesses sont alléchantes, à la fois pour les restaurateurs et leurs clients : turnover plus important entre les tables (quinze minutes gagnées par table), panier moyen plus élevé (+ 10 %), pourboires en hausse (+ 40 %) et frais bancaires moins forts (- 30 %). Pour les clients, Sunday revendique le “paiement au restaurant le plus rapide du monde”. Un simple scan de QR Code leur ouvre l’accès au menu ou au paiement en 10 secondes.

Testée depuis près d’un an chez Big Mamma, l’application est utilisée par 80 % des clients de ces restaurants iconiques. Le coût pour le restaurateur représente 0,5 % de l’addition en moyenne.

En plein essor, la société souhaite recruter encore 42 collaborateurs pour donner naissance aux nouvelles fonctionnalités de commande et au programme de fidélité. La levée de fonds opérée cette semaine devrait faciliter cet envol.


Vanessa Guerrier-Buisine