Actualités
Accueil > Actualités > Équipements et nouvelles technologies

Choisir son matériel : les bacs à graisses

Équipements et nouvelles technologies - vendredi 11 septembre 2020 10:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Chez les restaurants et traiteurs, leur installation est obligatoire lorsque le règlement d'assainissement le prévoit.



Il s’agit d’une cuve ou d’un bac souvent inox, placé entre les sources de rejets liquides contenant des graisses en suspension (sortie de bac de lavage, de plonge, de lave-vaisselle, de caniveaux ou siphons de sol) et l’évacuation des eaux usées - communément appelée tout à l’égout, dont les effluents sont traités en station d’épuration. À noter que ce n’est souvent pas le cas en campagne, car ces eaux polluées repartent vers la nature et il y a là un risque de pollution de la nappe phréatique. Il est donc impératif de vous renseigner auprès des autorités locales (service des eaux de votre commune) afin de faire vérifier si votre installation est conforme. Les pénalités en cas d’infraction peuvent être très lourdes.

 

Comment le choisir ?

Il existe deux principaux types de bacs à graisses :
- ceux amovibles et automatiques, généralement en inox, de dimensions relativement réduites, à placer sous la plonge ou à proximité du lave-vaisselle (ce dernier devant parfois être équipé d’une pompe de relevage). Ce type de bac ne permet pas la récupération des siphons et caniveaux de sol, sauf si vous l’installez dans une cave ou au sous-sol ;
- les bacs dits classiques, plus volumineux, à enterrer ou à placer en sous-sol. Leur capacité est calculée suivant les quantités de couverts servis ainsi que le nombre des rotations pour leur vidange. Autrefois souvent en béton, ils sont désormais en PVC haute résistance.

 

Comment l'entretenir ?

Il n’est pas certain que les produits chimiques de dégradation des graisses soient adaptés et optimums pour l’entretien des bacs à graisses, car on en retrouve souvent des traces ainsi que des résidus graisseux dans les stations d’épuration.

La société Alsbom propose des techniques innovantes et écologiques pour le traitement de vos eaux usées.
- Pour les bacs sous évier, la récupération des graisses ainsi que le nettoyage des filtres de rétention des matières solides est journalier, en fin de service ou le matin (pour laisser le temps aux graisses de remonter en surface). Attention, les résidus de nettoyage de ces derniers ne doivent pas être rejetés dans les canalisations. Les matières grasses récupérées sont obligatoirement récoltées par des entreprises spécialisées.
- Pour les cuves enterrées ou en sous-sol, ce sont des entreprises spécialisées qui viennent, avec des camions pompes, effectuer les vidanges régulièrement.
Il convient de garder toutes les factures justificatives de ces curages.

Que dit la législation ?

De nombreux textes et dispositions régissent la mise en place et l’utilisation des bacs à graisses. Vous pouvez consulter cette fiche pratique éditée par la CCI Île-de-France. Pratiquement tous les autres départements et régions œuvrent dans le même sens pour la protection de l’environnement.

Où en trouver ?

ACO : www.aco.fr/
Alsbom: https://alsbom.fr/
Delho : http://delho.fr/
Nehoreca : www.nehoreca.com/accueil/
Saint Dizier Environnement : www.saintdizierenvironnement.eu/
Simop : www.simop.fr/index.php/fr/
Techneau : www.techneau.com/fr/
Via un site généraliste : www.bac-graisse.com/

 

#Bac #BacAGraisse


Jean-Gabriel du Jaiflin
Journal & Magazine
Services