×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Équipements et nouvelles technologies

Faut-il être présent sur AirBnb ?

Équipements et nouvelles technologies - mercredi 27 avril 2016 10:47
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

À l'heure où cette plateforme cristallise les maux de l'hôtellerie, la question se pose de savoir s'il y a des opportunités à y commercialiser ses chambres.



Beaucoup d'éléments sont à prendre en compte pour savoir s'il faut, ou pas, mettre ses chambres sur AirBnb.
Beaucoup d'éléments sont à prendre en compte pour savoir s'il faut, ou pas, mettre ses chambres sur AirBnb.

Vendre (ou pas) ses chambres sur AirBnb ? Il n'y a pas de réponse claire à cette question, cela va essentiellement dépendre de votre établissement, de son emplacement, de la concurrence et de votre clientèle. À priori, la clientèle AirBnb n'est pas la même que la clientèle hôtelière. Elle n'a pas les mêmes motivations, les mêmes besoins et attentes. Mais il n'y a qu'une manière de le savoir, c'est de tester.

Rien n'interdit un hôtel de vendre des chambres sur AirBnb. Les conditions (cgu) du géant américain spécifient accepter toutes formes d'hébergements, l'hôtellerie en est une. On trouve d'ailleurs quelques hôtels sur AirBnB. Les OTA ont tellement brouillé l'offre, que cela ne gêne plus grand monde de voir des hôtels cohabiter, sur une même plateforme, avec des B&B, des campings, des locations.


Oui, allons-y !
Mais pourquoi ?

Non, n'y allons pas !
Mais pourquoi ? 

• Pour la visibilité : AirBnb, c'est 60 millions d'utilisateurs, 2 millions de chambres, 500 000 nuitées chaque jour (mai 2015), 40 000 logements à Paris et presque 1 milliard de CA en 2015. AirBnb offre une visibilité aux hébergeurs, il peut être bénéfique d'en profiter, c'est une audience assez qualifiée dans le sens où elle prépare son séjour.

• Pour occuper le terrain, si les hôteliers se plaignent de perdre leurs clients au profit de AirBnb, assurer une présence sur la plateforme est peut-être une manière de les récupérer, du moins de rester visible

• Ce n'est pas cher. Les frais de commercialisation à la charge de l'hébergeur sont que de 3 %, c'est le voyageur qui paye la majeur partie, 6 à 12 %, qui se rajoute au prix de l'hébergement.

• Mon hôtel a des atouts. Contrairement aux autres hébergements présents sur la plateforme, mon hôtel a des atouts, notamment le service, l'accueil, les équipements, la sécurité.

• Maitrise de l'image. AirBnb n'utilise pas un système d'affiliation comme les OTA, AirBnb n'achète pas mon nom commercial dans Google, l'hôtelier conserve une certaine maitrise de son image.

• La segmentation. AirBnb attaque fort le marché "corporate" et propose des outils de gestion d'hébergement aux entreprises. Il parait important que l'hôtel figure dans ce stock, dans ces outils.

• Déjà que les OTAs ont brouillé les pistes en mélangeant toutes les formes d'hébergements, ne continuons pas à entretenir la confusion

• Ce n'est pas la même clientèle. Ce segment ne consomme pas d'hôtel, c'est une autre clientèle, elle n'a pas les mêmes besoins ni les mêmes attentes, c'est complexe à gérer

• Cela fait un canal supplémentaire à gérer. Peu de chanel manager "hôteliers" sont synchronisés avec AirBnb, cela fait un canal supplémentaire à gérer, avec un allotement

• AirBnb, leurs clients ne sont pas vraiment ceux des hôteliers, ce ne sont pas des concurrents, ça ne concerne que les grandes métropoles et principalement Paris.

• Il ne faut pas reproduire le schéma que l'hôtellerie à fait avec les OTAs, garder le contrôle, la maîtrise de la distribution, passer par le moins d'intermédiaires possible !


On y va comment ?

Si vous décidez de tenter l'aventure AirBnb, il parait important de prendre en compte ces éléments : 

• Surtout, ne pas cacher que l'on est un hôtel, le voyageur ne cherche pas un hôtel, ne le décevons pas !

• Ne pas mettre tout son hôtel ou bêtement ses chambres standards. Ayez un produit propre à AirBnb, une chambre différente, studio, avec ce que le client attend

• Mettez en avant vos services, équipement, vos points forts, soyez fier d'être hôtelier et d'en offrir plus

• Humanisez votre relation, remplissez une fiche à votre nom, pas avec celui de l'hôtel, c'est de l'humain, de la relation que l'audience cherche sur cette plateforme

• Soyez prêt à accueillir différemment. On ne fait pas le check-in de la même manière qu'un client OTA, le lien a déjà été tissé, il y a de la reconnaissance, de l'amitié, presque.

• Ne facturez pas de frais supplémentaire. La plupart des hôtes ajoutent des frais supplémentaires en fin de réservation, des frais de "ménage", ne le faite pas, c'est l'avantage de l'hôtellerie. Sans compter que cela doit influencer l'algorithme de classement

• Mettez-vous en "réservation instantanée". La plupart des hôtes sont simplement "à la demande" sur AirBnb, être en "instantanée" vous apportera un meilleur taux de réservation et vous permettra d'être plus visible.

• Optimisez vos visuels et descriptifs, contrairement aux amateurs, vous avez déjà de nombreux visuels, professionnels, de vos chambres et établissements

• Faites la différence sur vos fiches par rapport aux "amateurs", vantez vos avantages, vos services, vos équipements, c'est très bien l'hôtel après tout !

• Offrez l'annulation flexible. Les délais d'annulation peuvent être un frein. De nombreux hôtes AirBnb sont en annulation "stricte". Levez ce frein et mettez-vous en annulation flexible, c'est-à-dire sans frais jusqu'à un jour avant la date d'arrivée. 





Thomas Yung
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Orientation scolaire et formations pour adultes en CHR
par Virginie Barret et Jean-Philippe Barret
Services