Actualités
Accueil > Actualités > Emploi

Trouver un job pour l'été, malgré la crise du Covid-19

Emploi - lundi 22 juin 2020 12:14
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Même si le secteur des CHR connaît une période très compliquée suite à la crise sanitaire, la profession va tout de même devoir recruter pour cet été. En effet, 71 % des Français qui partiront en vacances déclarent "vouloir rester en France". Quelques conseils de dernière minute pour se lancer dans la course aux jobs d'été.



Malgré la crise du Covid-19, des offres d'emplois saisonniers sont à pourvoir pour cet été.
Malgré la crise du Covid-19, des offres d'emplois saisonniers sont à pourvoir pour cet été.

  • Pourquoi il faut très vite postuler ?

Selon une étude réalisée fin mai par l’institut de sondage OpinionWay, 44 % des Français prévoient de partir en vacances cet été et la majorité d’entre eux (71 %) a choisi de rester en France. Respecter les préconisations gouvernementales, soutenir l’économie française ou tout simplement redécouvrir l’Hexagone, les raisons de ce choix sont multiples. Ainsi, même si la période reste très incertaine, pas mal de jobs d’été devraient très vite être à pourvoir. Parmi eux, des postes de commis, serveur, barman, équipier en restauration, plongeur, veilleur de nuit, femme de chambre, ou encore réceptionniste. 

 

  • Qui peut postuler ?

Aussi bien les jeunes actifs, que les étudiants ou les demandeurs d’emploi. Seules conditions : avoir a minima 16 ans, accepter la lourdeur des horaires (tard le soir, en coupure…), être en bonne forme physique. C’est l’occasion de percevoir des rémunérations intéressantes, tout en affûtant son savoir-faire.

 

  • Quelles sont les régions les plus pourvoyeuses d’emploi ?

Comme on peut s’y attendre, l’Île-de-France devrait être très pourvoyeuse d’emplois, avec Paris en tête de liste. Bien entendu, pensez aussi au pourtour méditerranéen, à la côte Atlantique ou encore à la Corse. Cette année particulièrement, n’oubliez ni la campagne ni la montagne, les Français ayant, depuis le déconfinement, des envies très fortes de nature et de grand air.

 

  • Où postuler ?

Selon vos affinités, vous pouvez tabler sur les grands groupes hôteliers, les fast-foods, campings, clubs de vacances, pizzerias, ou tout simplement le bar branché ou le snack du musée de votre région.

 

  • Comment s’y prendre ?

D’abord, il ne faut plus tarder : premiers arrivés, premiers servis. Envoyez des candidatures spontanées et/ou présentez-vous directement sur place si vous vous sentez suffisamment à l’aise. Pensez à activer vos réseaux, à aller dans les salons et forums spécialisés, à regarder les offres à paraître sur le site de L’Hôtellerie Restauration. Soignez bien votre CV et votre lettre de motivation (expériences éventuelles, diplômes et motivations). Vous pourrez aussi mettre en avant certains atouts comme le permis B, un véhicule à disposition, la pratique de plusieurs langues étrangères.

 

  • Est-ce qu’on négocie ?

Difficile d’apporter une réponse définitive, d’autant que la période compliquée actuelle ne s’y prête pas du tout. Un conseil : essayez plutôt de négocier vos conditions de travail. N’oubliez pas toutefois trois règles de base : l’exigence de signer un contrat de travail et d’avoir une fiche de paie à la fin de votre mission, l’application du smic horaire minimum et un jour de repos obligatoire pour six jours travaillés. 

 

#emploi #job


Mylène Sacksick