×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Emploi

Accueillir un salarié handicapé

Emploi - mercredi 6 octobre 2021 14:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

75 - Paris Intégrer un salarié en situation de handicap dans les meilleures conditions nécessite de se préparer en amont de son arrivée.



Embaucher un travailleur handicapé nécessite de bien préparer en amont son arrivée pour lui donner toutes les chances de bien s'intégrer dans les équipes au travail
© GettyImages
Embaucher un travailleur handicapé nécessite de bien préparer en amont son arrivée pour lui donner toutes les chances de bien s'intégrer dans les équipes au travail

1 - Aménager son poste de travail

Tous les efforts doivent être faits pour améliorer les situations au travail d’un salarié handicapé. Les exemples en la matière sont nombreux. Cela concerne généralement l’aménagement d’horaires de travail plus flexibles, afin par exemple de permettre à un employé de disposer d’un jour en semaine pour effectuer des traitements. Cela peut aussi être la mise en place d’un matériel adapté à son métier : postes de travail plus hauts pour des salariés souffrant de lombalgie, tablettes tactiles pour des personnes sourdes travaillant en cuisine, tapis de sol pour réduire la fatigue des jambes, lumière plus apaisante pour les yeux, lave-vaisselle silencieux, casques ou bouchons d’oreilles pour les plongeurs en cuisine, etc.

 

2 - Faciliter son intégration

Dès l’arrivée d’un collaborateur handicapé, on organise les choses de manière à ce qu’il se sente à son aise au sein de l’équipe qu’il va rejoindre. Gare à trouver le juste équilibre entre protection et autonomie. Parfois, un tuteur est nommé pour veiller au bien-être du salarié handicapé. Mais il ne faut pas que cela soit une obligation : c’est au nouveau venu de voir ce qui lui convient le mieux. En parallèle, des formations de sensibilisation au handicap peuvent être proposées aux salariés de l’équipe, pour lever d’éventuels préjugés, tout en proposant des ateliers ludiques de mises en situation.

 

3 - Embaucher sans discrimination aucune

Aucun poste n’est a priori incompatible avec l’embauche d’une personne en situation de handicap. Celle-ci doit pouvoir accéder à l’ensemble des offres d’emploi du secteur de l’hôtellerie et de la restauration. On note que les établissements emploient notamment beaucoup d’agents d’accueil, de réception, de concierges, ainsi que des salariés à des fonctions support dans le marketing, la finance, la communication ou les ressources humaines.

 

#Handicap #Emploi


Mylène Sacksick
Journal & Magazine
N° 3756 -
01 octobre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Reprendre un hôtel : évitez les embûches
par Stéphane Corre
Services