Actualités
Accueil > Actualités > Emploi

Thierry Roger (Elior) : "Montrer le nouveau visage de la restauration collective"

Emploi - mercredi 29 août 2018 15:14
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Paris (75) Le directeur de l'emploi et de la promesse employeur d'Elior France évoque les perspectives d'embauche d'ici 2019 et explique pourquoi le groupe sera présent au prochain salon LHR Emploi, le 20 septembre 2018, à Paris (XIXe).




Jusqu'à 2 500 recrutements sont prévus en 2019 au sein d'Elior Group.
© Elior Group
Jusqu'à 2 500 recrutements sont prévus en 2019 au sein d'Elior Group.

L'Hôtellerie Restauration : Pour cette fin d'année 2018 et pour 2019, quelles sont vos perspectives de recrutement au sein d'Elior ?

Thierry Roger : Pour cette année 2018, nous prévoyons 2 500 recrutements en CDI. En 2019, nous devrions être dans la même tendance et, au regard des appels d'offres déjà en cours, nous recherchons des talents à embaucher dès janvier prochain.

Quels sont les postes à pourvoir ?
Thierry Roger : Nous recrutons pour nos trois univers de métiers. En premier lieu, la restauration, où nous avons besoin de tous les acteurs de la chaîne de cuisine : c'est-à-dire du cuisinier jusqu'au chef gérant. Puis, nous recrutons aussi des profils de managers, tels que des directeurs de restaurant, des responsables de secteur, cuisinant ou pas, de profil BTS et bac +2 jusqu'à bac +5. Enfin, nous recherchons des plongeurs, des chauffeurs-livreurs, ainsi que des employés pour la restauration en libre-service dans le cadre de nos nouveaux espaces, tel que le concept Worko dans les restaurants d'entreprise. Il s'agit d'un concept à mi-chemin entre le restaurant d'entreprise et le coworking, ouvert toute la journée. 

Au-delà des diplômes, quels sont les critères de sélection ?

Thierry Roger : Ce qui va faire la différence d'un candidat à un autre, ce sont les compétences comportementales. C'est-à-dire le sens de l'accueil, le sourire, la façon de nouer une relation avec les convives ou de prendre soin des autres... Nous allons de plus en plus rechercher ces compétences, car nos collaborateurs sont de plus en plus en contact direct avec les convives, que ce soit dans une cuisine ouverte ou un Worko.

Qu'attendez-vous de cette nouvelle édition du salon LHR Emploi ?

Thierry Roger : Nous avons deux objectifs. Le premier consiste à montrer aux professionnels de la restauration le nouveau visage de la restauration collective aujourd'hui. En racontant notre histoire et nos évolutions, en cassant les préjugés, nous voulons donner envie de venir travailler dans notre univers. Par ailleurs, nous souhaitons profiter du salon pour recruter, notamment en Île-de-France, où nous sommes très bien implantés.

Et si vous n'aviez qu'un seul conseil à donner aux candidats qui vont venir sur le stand Elior au salon LHR Emploi ?Thierry Roger : Apprendre à se connaître. Un CV peut être moyen, une approche timide, mais si on se connaît bien, on saura parler, dialoguer et défendre son point de vue.

#EliorGroup #ThierryRoger #LHREmploi #RestaurationCollective #Embauche #Worko

Anne Eveillard
Suivre et être alerté des nouvelles publications de Anne Eveillard
Du bon qui fait du bien
Sur le stand du groupe Elior, on pourra bien sûr déposer son CV, mais l'idée est surtout d'entamer un premier échange entre recruteurs et talents à recruter. "Nous allons prendre du temps pour les accompagner dans leur recherche de parcours professionnel ou de nouvelle carrière", explique Thierry Roger. Le directeur de l'emploi et de la promesse employeur au sein d'Elior France ajoute que des conseils de diététiciens seront également donnés pour arriver "bien dans sa peau" à un entretien d'embauche, "grâce à une bonne alimentation".