×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Emploi

Une journée avec Jehad Al Sayed, chef de rang room service

Emploi - mardi 28 mars 2017 12:09
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

75 - Paris Depuis une dizaine d'années, Jehad Al Sayed est Chef de rang room service au Plaza Athénée. Préparer les petits déjeuners, servir et desservir les tables, prendre le temps d'engager la conversation avec les clients en chambre… Son métier est bien plus humain et varié qu'il n'y paraît. Reportage.




- 6 h 30 : Jehad Al Sayed arrive à l'entrée du Plaza Athénée, du côté de la rue Boccador. Il salue quelques collègues qui se tiennent devant l'entrée du personnel. Après avoir badgé, il se change au vestiaire : costume, chemise et cravate impeccables. "Maintenant, je suis définitivement entré dans la peau du chef de rang room service", assure t-il, en allant vers le maître d'hôtel. Jehad Al Sayed, bientôt 50 ans, prend son rôle très au sérieux. Et il a raison : de son dynamisme dépend le bien-être de dizaines de clients qui, dans leur chambre, attendent leurs petits déjeuners. 

- 6 h 45 : Le maître d'hôtel dispache l'équipe en fonction du rythme de travail. Après un brief éclair, les huit employés présents ce jour-là savent exactement ce qu'ils ont à faire.

- 6 h 50 : Jehad Al Sayed commence par dresser une table pour la chambre 222. Le café, les jus d'orange, la corbeille de fruits, les condiments, mais aussi la décoration florale de la table, rien n'est oublié. "Je consulte également mon cardex, qui répertorie toutes les habitudes des clients : leurs préférences, leurs allergies éventuelles, leurs dégoûts alimentaires, leurs péchés mignons… Nous faisons tout pour ne pas commettre d'impair", détaille le professionnel. 

- 8 h 30 : Entre deux allers-retours, l'ancien professeur d'anglais venu de Palestine lustre avec minutie les couverts. "Une table doit être prête en moins de cinq minutes chrono. L'exigence, bien réelle dans les palaces, constitue un défi pour nous, une émulation au quotidien."

- 10 h 15 : le chef de rang room service tape à la porte d'un client. Personne ne répond. Il insiste. Toujours pas de réponse. Il sonne. Toujours rien. Il décroche alors son téléphone et appelle le client : "Il faut faire attention à ne pas réveiller les éventuels autres occupants d'une chambre, donc nous prenons toutes les précautions pour ne pas déranger." Quelques instants plus tard, la porte s'entrouvre. L'homme salue le client, demande l'autorisation de pénétrer en chambre. Après avoir dressé la table et servi les boissons, il propose ses services. "Ouvrir les volets, les fenêtres, donner des informations sur la météo, tout est prétexte à engager la discussion avec les clients. L'objectif est de créer un lien, notamment pour savoir si tout se passe bien. Si besoin, je transmets les remarques aux services concernés." Exemple ? "S'adresser à la lingère pour qu'elle récupère des chemises à repasser, prévenir le bagagiste qu'il y a des malles à descendre dans le hall, demander à la gouvernante de ramener un kit rasoirs, s'adresser au concierge pour une voiture en urgence, éventuellement transmettre des remarques sur une chambre à la réception. Nous sommes une courroie de transmission avec les différents services de l'hôtel. C'est tout l'intérêt de ce métier, qui n'est pas uniquement basé sur la technique, mais bien plus sur l'humain."

- 12 heures : Jehad Al Sayed s'active à servir, puis desservir les tables. Il court d'un étage à l'autre, d'une suite à l'autre. Bouteilles d'eau, pâtisseries, corbeille de fruits, dosettes de café… Avant l'arrivée des clients du jour, le chef de rang room service doit également déposer les prestations d'accueil en chambre. 

- 15 heures : La journée de travail de Jehad va bientôt s'achever. Son rituel de départ est toujours le même : transmettre les consignes à l'équipe qui prendra le relais et saluer, un à un, ses collègues.

Mylène Sacksick
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion en CHR : outils pratiques
par Jean-Claude Oulé
Services