Actualités
Accueil > Actualités > Emploi

Une journée avec un livreur de pizzas

Emploi - mardi 24 janvier 2017 09:15
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

75 - Paris Grâce à sa rapidité d'exécution, sa polyvalence et son habileté, le livreur de pizzas contribue au bon fonctionnement de l'enseigne aux 11 000 points de vente dans le monde. De la prise de commandes jusqu'à la livraison, il est formé à tous les postes opérationnels. Reportage.




• 10 h 55 : Tous les matins à la même heure, Adem Daniel, 25 ans tout rond, débarque au Domino's pizza de la rue Damrémont, à Paris (XVIIIe). C'est bien là son seul rituel. Le reste de la journée ne sera jamais rythmé de la même manière. Appelé employé polyvalent, le job d'Adem Daniel évolue selon les heures de services. "Tantôt, je suis davantage en magasin à prendre et préparer les commandes, tantôt je sillone les rues au hasard de mes livraisons", détaille le jeune homme, actuellement en études de BTS. Comme lui, la plupart des quinze employés officiant sur ce point de vente, sont étudiants. "Travailler comme livreur, c'est pouvoir financer ses études et avoir une première expérience professionnelle. C'est très appréciable sur le CV."


• 11 h 05 : Tenue siglée d'un domino bleu et rouge sur le dos, Adem Daniel démarre par les tâches ménagères : nettoyage de la salle du restaurant, puis de la zone de production. Forte d'un chiffre d'affaires de 227 M€ l'an passé, l'enseigne aux 11 000 points de vente dans une soixantaine de pays dans le monde (dont 325 en France) est en effet intraitable sur les règles d'hygiène et de salubrité.


• 11 h 50 : Les commandes de pizzas commencent à affluer. Les clients ont le choix entre une bonne trentaine de recettes différentes. Sur place au comptoir de l'accueil (dans 60 % des cas), ou pour de la vente à emporter via l'écran de production, les employés vont et viennent dans un ballet millimétré à la seconde. La prise de commande effectuée, le livreur prépare lui-même les pizzas sur la « make line ». Fabriquée à partir de pâtons frais (livrés sur place deux à trois par semaine), la pizza est d'abord délicatement stretchée (mise en forme). Une fois les ingrédients apposés un à un, elle passe au four pour 6 minutes 30 précisément. La commande est ensuite déposée dans un heat wave, sorte de sac chauffant, maintenant à température les aliments. Après, c'est une course contre la montre qui commence…


• 12 heures : Rapidement mais toujours concentré, Adem Daniel enfile son casque de vélo. Depuis quelques temps, l'enseigne remplace en effet sa flotte de scooters par des vélos électriques, plus écologiques en ville. Le jeune homme va devoir livrer la commande dans une zone située à huit minutes autour du magasin. Pour cela, il dispose de 30 minutes montre en main, à partir de l'heure de prise de commande. Mais attention, les règles de sécurité ne doivent en aucun cas être bafouées. "On a coutume de dire que les minutes se gagnent à l'intérieur du magasin, mais jamais sur la route", rappelle-t-il.


• 12 h 05 : Avant de partir, Adem Daniel jette prudemment un oeil à la carte routière qui s'affiche sur écran. En cas de doute, l'employé peut imprimer son itinéraire. En quittant le magasin, il annonce "Départ". En écho immédiat, son collègue lui répond "Prudence" ! Ouvert il y a six mois, le point de vente comptabilise en moyenne 13 000 € de chiffre d'affaires par semaine. "Les soirs de matchs, c'est parfois la folie, ajoute le jeune homme, qui ne se départit jamais de son sourire. Le nombre de livraisons est souvent multiplié par deux. Mais pour assurer une qualité de service, le planning prévoit toujours un renforcement des équipes."


• 15 heures : Chez Domino's Pizza, les livreurs doivent avoir un certain nombre de qualités : assiduité, motivation, sens de l'orientation, débrouillardise et réactivité. Mais le jeu en vaut la chandelle : une fois embauchés, ils entrent dans un réseau proposant une formation opérationnelle complète et des possibilités d'évolution rapide pour les meilleurs d'entre eux. Adem Daniel espère bien faire partie de ceux-là.


Mylène Sacksick
Rétrospective
Avant ce poste, Daniel Adem a été :

- Depuis quatre ans : employé polyvalent-livreur chez Domino's Pizza (Paris, XVIIIe).

- À 23 ans : BTS assistant de gestion PME-PMI, ITIC (Paris).

- À 20 ans : bac pro métiers tertiaires administratifs, lycée Théophile Gautier (Paris).

- À 18 ans : BEP comptabilité, lycée Théophile Gautier (Paris), stages chez Renault et Foncia immobilier.
Domino's Pizza
68, rue Damrémont
75018 Paris
Tél. : 01 42 23 02 22

Journal & Magazine
Services