Actualités
Accueil > Actualités > Emploi

Retour d'expérience : "J'ai recruté une personne porteuse d'une trisomie 21"

Emploi - lundi 14 novembre 2016 09:20
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

LE BARP (33) Christophe Bourrissoux, patron de l'hôtel-restaurant Le Résinier, a embauché Yvan Nouchi, 20 ans, atteint du syndrome de Down. Un choix réfléchi, au terme d'un contrat d'apprentissage prometteur.



Le 30 septembre dernier, à l'occasion de la signature du contrat en CDI d'Yvan Nouchi, jeune homme de 20 ans porteur d'une trisomie 21, Christophe Bourrissoux, chef-patron de l'hôtel-restaurant Résinier au Barp (Gironde), avait invité toutes les personnes impliquées dans la l'insertion professionnelle du jeune homme. "C'est une alchimie entre tous : famille, médecins, formateurs, éducateurs, association Trisomie 21... Lorsque j'ai pris ma décision, c'était une évidence, la suite logique d'un engagement. Il y a une grande empathie autour d'Yvan, ça nous a encore plus soudés." Le chef concède toutefois avoir hésité. "J'éprouvais une certaine inquiétude face au regard de mes salariés, de mes clients." Mais ses craintes ont vite été balayées. Philippe, client fidèle, témoigne : "Quand j'ai vu Yvan pour la première fois, je me suis dit : 'Waouh, ça va bouger !' Je trouve que c'est un acte social fort."

Yvan Nouchi a fait ses début au Résinier lors d'un stage de découverte professionnelle, en classe de 3e. Après d'autres expériences similaires, son goût pour le service s'est confirmé. En sortant du collège, le jeune garçon, ne sachant ni lire ni écrire, a intégré pour deux ans le lycée professionnel Saint-Michel de Blanquefort (Gironde), qui est doté d'un dispositif Ulis (unité localisée pour l'insertion scolaire). Puis il a opté pour un CAP de serveur en restauration en alternance. Restait à trouver un maître d'apprentissage.

Homme de transmission, avec huit apprentis dans son équipe, Christophe Bourrissoux lui a fait signer un contrat d'apprentissage. "Yvan a un contact formidable avec les clients. Toujours souriant, plein d'humour, il a un souci de l'autre peu commun. Il applique les consignes à la lettre, ne râle jamais. Mais lui demander plusieurs choses à la fois est source de stress, il perd alors ses moyens et ne trouve plus ses mots, par exemple. Il a fallu en outre trouver la bonne cadence de travail, car Yvan se fatigue vite. On a donc testé différents rythmes. Il travaille le midi, les lundis, mardis, jeudis et vendredis. On a dû batailler avec la chambre de commerce de Bordeaux pour faire accepter un contrat d'apprentissage de 20 heures au lieu des 35 heures réglementaires."

 Un accompagnement indispensable

Depuis son enfance, Yvan Nouchi bénéficie d'une scolarité en milieu ordinaire grâce à l'accompagnement permanent de l'association Trisomie 21 Gironde, et notamment de son éducatrice spécialisée Anne Heynderyckx. C'est elle qui coordonne le projet professionnel, en lien avec le jeune homme, sa famille, l'employeur et le CFA Formation du bassin d'Arcachon. Lequel a aménagé son CAP en ajoutant sa référente handicap, Christine Massé. Yvan Nouchi ne suivait que les travaux dirigés, et bénéficiait en parallèle d'une aide renforcée en français et mathématiques. Le certificat de qualification professionnelle, à défaut du CAP, a été réussi haut la main. À la clef, le précieux CDI.

L'arrivée du jeune homme a été bien vue par l'équipe. Au point que Max, lui-même en apprentissage, l'assure : "Ça m'a ouvert l'esprit, et si un jour je m'installe, j'en ferai autant."

Christophe Bourrissoux veut aller plus loin : "Yvan a trouvé sa place et progresse à pas de géant. Il prend les commandes de café, demain ce sera un repas entier. Ce que je veux maintenant, c'est qu'il puisse avoir son appartement, qu'il passe son permis de conduire... Si je peux être ce petit maillon qui l'amène à devenir autonome, je serai allé au bout de ma mission." Un conseil à ses confrères ? "Venez voir et vous constaterez que c'est possible."

Brigitte Ducasse
Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit et réglementation en CHR
par Pascale Carbillet
Services
  Articles les plus lus