Actualités
Accueil > Actualités > Emploi

Restauration rapide : des managers aux profils variés

Emploi - mercredi 18 juillet 2012 10:28
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Paris (75) Pour diriger un fast-food, chaque enseigne a sa politique, ses repères et ses astuces de recrutement. Résultat : les profils varient, mais tous se retrouvent autour de l'esprit d'équipe.



Aujourd'hui, la restauration rapide attire tous les profils, les plus atypiques comme les plus classiques. Ainsi, certains élèves de l'École hôtelière de Lausanne postulent désormais pour des postes dans les boulangeries Éric Kayser. La société évolue, les mentalités aussi, y compris aux postes de direction. "Chez Subway, on peut passer du statut d'équipier à celui de manager en un an, voire six mois, notamment par le biais de notre plateforme de elearning, riche de quelques 200 cours différents, à laquelle chaque franchisé ou salarié peut se connecter", confie Patrick Rety, agent de développement chez Subway, pour la Bretagne et les Pays de la Loire. Selon lui, la première qualité requise pour diriger l'un des restaurants de son enseigne, "c'est de savoir manager une équipe de trois à dix personnes". Ensuite, il se fie à "la volonté" et aux "qualités humaines" d'un postulant : "quelle est sa capacité, par exemple, à gérer une situation de stress".

Quick a sa propre école de management
Chez Quick, tous les profils ne sont pas forcément issus de la restauration rapide. L'esprit d'équipe, le sens du client, la motivation, le dynamisme, la réactivité et l'efficacité sont privilégiés à tous les postes, y compris ceux de manager et de directeur. Ajoutons à cela la possibilité d'intégrer l'école de management que Quick a créée en partenariat avec l'Institut de gestion sociale (IGS). Cette école assure une formation, équivalente à un bac +4, qui permet de progresser rapidement. Les candidats peuvent passer du statut d'équipier à celui de manager en trois ans. Même scénario pour évoluer d'un poste de manager vers celui de directeur.

Esprit d'équipe, polyvalence et idées larges
"Nous venons de recruter un manager pour notre restaurant Planet Sushi à Angers, expliquent Laurent et Xavier Aubry, les directeurs de ce nouvel établissement. Nous l'avons choisie pour son expérience dans le management de la restauration rapide, mais aussi pour ses valeurs, son sens de la clientèle et sa culture du positif". Des critères et des références proches de ceux des enseignes concurrentes. En donnant toujours la priorité à l'esprit d'équipe, la polyvalence et aux idées larges. À l'instar de Subway qui mise beaucoup sur la jeunesse, par exemple. La preuve : la plus jeune franchisée n'a que 20 ans. Elle gère une équipe de six personnes dans le restaurant Subway de Dinan (22).

Manon Le Roy, a été équipière à temps partiel chez McDonald's à Reims (51), pendant ses études d'histoire de l'art. "Au bout de quelques mois seulement, on m'a proposé de devenir manager", se souvient-elle. Mais l'étudiante a décliné l'offre, se sentant "trop jeune et trop peu expérimentée". En revanche, cette opportunité l'a incitée à quitter l'histoire de l'art pour s'inscrire en licence professionnelle 'Encadrement et exploitation en hôtellerie et restauration de luxe', au lycée Albert de Mun, à Paris.

Anne Eveillard

En complément :
 Retrouvez tous les articles du supplément Campus
Journal & Magazine
Services