Actualités
Accueil > Actualités > Conjoncture

Hôtellerie : l’Insee confirme une amorce de reprise en 2010

Conjoncture - jeudi 3 juin 2010 16:03
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Avec trois mois de retard, l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) publie les chiffres de l’hôtellerie pour les mois de janvier et février. Les résultats de ce début d’année sont plutôt encourageants, compte tenu de la conjoncture économique.



Traditionnellement, l’Insee clôture la présentation des statistiques de début d’année en publiant ses chiffres dans l’hôtellerie (enquête EAH) trois mois après la présentation de résultats de l’ensemble des observateurs de la profession. Pour autant l’information du bureau officiel des statistiques publiques apporte un éclairage nouveau et objectif, plus détaillé en termes d’origine des visiteurs et de répartition géographique, en raison d’un échantillon équilibré entre tous les types et toutes les catégories d’hôtellerie.

D’après l’Insee, la tendance de l’hôtellerie en 2010 est à la hausse. Si le secteur accuse un recul de 2,5 % au mois de janvier (par rapport à janvier 2008), c’est essentiellement en raison de la baisse de la clientèle étrangère, (- 7,7 %), même s’il existe des variations très importantes selon les régions. La clientèle européenne, qui représente habituellement 80 % environ des flux touristiques en France, a subi la crise économique et de fait limite ses déplacements (- 11,3 %), phénomène exacerbé chez les Britanniques (traditionnellement première clientèle en France, en recul de 26,8 %). À noter que la clientèle américaine n’est pas encore revenue (- 9,8 % et - 8,5 % en janvier et février).

En février, la clientèle européenne n’accuse plus qu’une baisse de 4 % (- 12,8 % pour les Britanniques). Les principales régions bénéficiaires de cette amorce de retour de la clientèle étrangère sont Paca, Basse-Normandie, Limousin et Alsace. En revanche, la région Rhône-Alpes reste celle qui enregistre la plus forte baisse, avec - 6,9 % de clients français et - 13,2 % d’étrangers. Les sports d’hiver n’ont pas attiré autant de vacanciers que l’année dernière.

De son côté, l’Île-de-France - l’une des régions qui pèse le plus en termes de nuitées touristiques - apporte une contribution importante à la reprise, notamment avec une augmentation de la clientèle française de 8,7 % et une baisse modérée des étrangers (- 3,2 %).

Les taux d’occupation, de leur côté, toutes catégories confondues, sont à 46,9 % en janvier et à 50,8 % en février, en baisse respectivement de 1,4 et 0,6 point. Comme toujours en période de reprise, les hôtels haut de gamme sont les premiers à repartir à la hausse avec + 12 % en 4 étoiles et 4 étoiles luxe en janvier. En février, ce sont les hôtels 3 étoiles qui ont pris le relais, avec une hausse de 2,5 points. Des résultats encourageants donc.
Évelyne de Bast

Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Accompagnement pour l'acquisition et la transmission
par Adeline Desthuilliers et Mahmoud Ali Khodja
Services
  Articles les plus lus