Actualités
Accueil > Actualités > Conjoncture

Hervé Novelli se félicite des résultats exceptionnels de création d’emplois dans la restauration publiés par l’Insee

Conjoncture - vendredi 11 juin 2010 17:24
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Moins d’un an après l’instauration du taux réduit de TVA dans la restauration, le secteur enregistre des résultats spectaculaires en matière d’emploi, avec 21 700 emplois créés depuis le 1er juillet 2009, se félicite le secrétaire d’Etat au tourisme.



Hervé Novelli, tient a rappeler que l’objectif fixé par les pouvoirs publics de 20 000 créations d’emplois en deux ans en contrepartie de la baisse de la TVA est donc, en moins d’un an, non seulement atteint mais dépassé.

Avec 12 300 créations d’emplois au premier trimestre 2010, l’hôtellerie-restauration confirme son rang de numéro 1, tous secteurs économiques confondus, pour la progression de l’emploi. L’Insee a également réévalué de 5 700 à 8 300 les chiffres de création d’emplois pour le dernier trimestre 2009.

Depuis neuf mois, des emplois sont massivement créés alors même que la fréquentation dans les établissements a baissé en 2009 du fait de la crise. Ces résultats témoignent du potentiel du secteur, deux mois après que Pôle emploi a estimé, dans son enquête Besoins de main d’œuvre 2010 publiée le 13 avril 2010, qu’il serait le premier recruteur en 2010.

Hervé Novelli, rappelle que ces résultats exceptionnels montrent bien la nécessité d’évaluer les effets d’une mesure comme la baisse de la TVA dans la durée.

Outre ses effets très nets sur l’emploi, cette baisse de TVA a aussi permis la signature d’un accord social historique le 15 décembre 2009, applicable depuis le 1er mars 2010. Cet accord se traduit par la redistribution d’un milliard d’euros par an aux salariés du secteur. Concrètement, les salariés de la restauration bénéficient déjà depuis le 1er mars d’une revalorisation de salaire avec le décrochement du Smic pour les bas salaires qui bénéficient d’un taux de 8,92 € quand le taux du Smic est à 8,86 €, mais aussi d’une revalorisation de la grille de salaire de 5% en moyenne. Les salariés vont bénéficier au 1er juillet d’une prime TVA égale à 2% de la rémunération annuelle, plafonné à 500 €. Outre les deux jours fériés supplémentaires qui ont permis au salariés de la branche de bénéficier du régime de droit commun avec 10 jours fériés dont 6 garantis en plus du 1er mai, ils vont aussi bénéficier à la date du 1er janvier 2011, d’un régime de mutuelle frais qui sera applicable à toutes les entreprises du secteur.
Pascale Carbillet

Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Vins au restaurant
par Paul Brunet
Services
  Articles les plus lus