Voyager utile, écoresponsable, plus longtemps mais moins souvent : les nouvelles tendances du voyage d’affaires

Suite à la publication du rapport Master of Travel par Accor, Saskia Gentil, vice-présidente senior des ventes Europe et Afrique du Nord du groupe, fait le point sur la reprise du segment corporate et séminaires, ainsi que sur les nouvelles demandes de la clientèle.

Publié le 31 octobre 2023 à 10:10

Si le tourisme loisirs a permis à l’hôtellerie de reprendre des couleurs après la pandémie, le voyage d’affaires a mis plus de temps à se remettre. En 2023 toutefois, le secteur a enregistré une reprise solide, portée par l’augmentation des prix et les nouvelles tendances liées à l’après-Covid.

 

Une reprise des séjours affaires

Jusqu’à cette année, les dépenses pour les séjours affaires, les séminaires et les réunions étaient toujours en retrait de 23 % par rapport à la période pré-Covid. En 2023 cependant, “le groupe Accor voit une sérieuse reprise sur toute la partie corporate, même si cette elle est plus portée par les prix que par l’occupation. Nous n’avions pas imaginé que les prix décolleraient aussi haut et que les gens auraient autant envie de voyager, confie Saskia Gentil, vice-présidente senior des ventes Europe et Afrique du Nord du groupe Accor.

Lors de l’enquête The Business of Travel 2023 réalisée par le groupe hôtelier, 57 % des personnes interrogées déclarent prévoir une augmentation de leur budget voyage en 2024 par rapport à 2023. Toutefois, les clients affaires ont de nouvelles attentes en matière d’ambiance : “Depuis la généralisation du télétravail, les entreprises qui réunissent leurs équipes pour deux ou trois jours viennent chercher quelque chose de différent, un rendez-vous où quelque chose de fort doit se produire. On le crée par l’environnement de l’hôtel, les animations qui s’y déroulent, nous retravaillons notre offre F&B dans le milieu de gamme et l’économique pour proposer une expérience culinaire différente et marquante…”

 

Voyager utile sous le signe de l’écoresponsabilité

Cependant, les entreprises sont devenues très attentives au bilan carbone des voyages de leurs collaborateurs, qu’il s’agisse du transport, de la fréquence et de la durée du séjour : “Le développement durable est en train de transformer le voyage d’affaires. C’est la grosse tendance, et nous mettons beaucoup de choses en place et procédons à de nombreux investissements pour y répondre”, reconnaît Saskia Gentil.

Et d’ajouter : “Nous devons nous réinventer, notamment dans l’évènementiel puisque les organisateurs doivent désormais calculer l’émission carbone des événements qu’ils mettent en œuvre. Nos hôteliers doivent avoir tous les outils pour mesurer cet impact.” Une démarche qui va dans le sens de l’objectif du groupe Accor de réduire de moitié ses émissions carbone d’ici à 2030, pour parvenir à zéro en 2050 (en émissions absolues).

De plus, les entreprises sont plus regardantes sur le retour sur investissement des voyages de leurs collaborateurs : c’est l’art du voyage utile (ou Purpose Travel). En raison de l’inflation, elles n’hésitent pas à descendre de catégorie d’hôtel, à se rendre dans des destinations secondaires ou à voyager en basse saison pour préserver leurs budgets.

 

La croissance du bleisure

Cette pratique, qui consiste à mêler travail et loisirs dans le même séjour, devient courante surtout chez les plus jeunes. À tel point que le groupe Accor met actuellement en place une solution de double facturation pour les entreprises pour séparer les dépenses effectuées la semaine et le week-end. “Nous repensons la façon d’ouvrir nos hôtels pour accueillir des séminaires la semaine et des familles le week-end”, explique la vice-présidente ventes.

 

 


Photo

Publié par Roselyne DOUILLET



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Serveur H/F

Suisse

A la recherche d'une saison ou plus dans les montagnes ? Intéressée par le 'fait maison' et par un travail en service polyvalent ? La Gougra est faite pour toi ! La Gougra en bref: Restaurant familiale, niché au coeur du Val d'Anniviers (Valais) Proposant une cuisine 100% fait maison avec des

Posté le 15 avril 2024

Assistant chef de réception H/F

13 - ARLES

Le Mas de Peint, hôtel restaurant 5* en Camargue, établissement familial et authentique nous recherchons un collaborateur assistant chef de réception ou réceptionniste (h/f) afin de compléter notre équipe réception, poste logé, 2jours de repos consécutif, anglais parlé et écrit, nous étudions toutes

Posté le 14 avril 2024

Chef de rang H/F

75 - PARIS 20

Le Café La Chope, situé 69 Place de la Réunion, 75020 Paris, recrute en CDI et CDD pour Chef de Rang et barman h/f Entre 120 et 260 places assises selon la saison, flux dense, bar d'envoi en été. Équipe jeune (moyenne d'âge 30 ans), clientèle de quartier et touristes (père Lachaise à proximité),

Posté le 14 avril 2024