Une saison estivale en demi-teinte pour les restaurateurs, selon l'AFMR

L'Association française des Maîtres restaurateurs s'inquiète de l'impact des problèmes d'inflation et de recrutement, mais surtout du moral en baisse chez les professionnels.

Publié le 09 octobre 2023 à 12:20

L’Association française des Maîtres restaurateurs dresse un bilan mitigé de l’été suite à une enquête menée auprès de ses adhérents. “Cet été devait être celui de la reprise de l’activité, pourtant le bilan de la saison estivale est mauvais voire très mauvais pour 25,5 % des répondants. Ce constat se retrouve partout en France, destinations touristiques ou non”, indique l’AFMR en préambule.

 

  • Météo et inflation
     
    • Les mauvaises conditions climatiques expliquent en partie ce résultat décevant, alors que 88 % des répondants bénéficient d’une terrasse.

    • L’inflation reste une source des tensions au sein des établissements :

 - 93% des répondants ont été touchés par la hausse de prix des produits alimentaires de + 22 % en moyenne, alors qu’ils n’ont augmenté les additions que de 11 %, réduisant mécaniquement la rentabilité de leur établissement ;

- les coûts d’énergie sont en hausse de plus de 20 % pour un tiers des répondants. 

 

  • Recrutement et attractivité

    • Le recrutement pour les métiers de la salle est qualifié de mauvais ou très mauvais pour 52 % des répondants, et pour 49 % pour le personnel de cuisine.

    • 47% des restaurateurs ont été obligés de réduire leurs jours d’ouverture au public.

    • Près de 50 % d’entre eux ont dû fermer deux jours ou plus par semaine.

    • 50 % des répondants sont maîtres d’apprentissage, contre 79 % en 2022

“Il ne faut pas minimiser ces difficultés de recrutement, elles ont un impact négatif direct sur leur activité, leur capacité d’accueil et finalement leur capacité d’animation des territoires, alerte l’AFMR.

 

  • Un pessimisme grandissant

    • Cette année, 38 % des restaurateurs se déclarent pessimistes sur l’avenir de leur établissement.
      Ils étaient 11 % en 2022 et 25 % en 2021.

    • Plus inquiétant : près de 50 % restaurateurs sont désormais prêts à vendre leur établissement.

 

L’enquête réalisée par l’AFMR met en lumière l’immense proportion de restaurants de taille modeste : 44 % des répondants ont moins de 5 salariés, 49 % entre 5 et 20 salariés. Près de la moitié des répondants réalisent moins de 50 couverts par jour.

“En 2024, la réussite des Jeux olympiques et paralympiques sera au cœur des préoccupations des pouvoirs publics. Il ne faudra pas ‘oublier’ les restaurants à taille humaine au profit des seules grandes chaînes”, insiste l’association

 

AFMR #maitresrestaurateurs#


Photo

Publié par Roselyne DOUILLET



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Responsable de salle H/F

69 - LYON 06

Responsable de Salle (H/F) en restaurant gastronomique franco-japonais Nous recherchons un Responsable de Salle (H/F) pour nous rejoindre au restaurant Saxifrage. Le Responsable de Salle sera responsable de la gestion et du bon fonctionnement du service en salle (18 places) dans notre établissem

Posté le 16 avril 2024

Serveur H/F

75 - PARIS 05

Bistro Paris 5ème recherche un(e) serveur/serveuse motivé(e) avec une capacité à travailler de manière autonome dans une équipe restreinte et expérimentée. Expérience préalable en restauration souhaitée. Si vous cherchez un poste évolutif, rejoignez-nous. 01.43.31.42.98.

Posté le 15 avril 2024

Chef de rang H/F

84 - CHATEAUNEUF DU PAPE

Le Restaurant La Mère Germaine (Michelin 1*), institution fondée en 1922 au cœur du célèbre village vigneron de Châteauneuf-du-Pape (Vaucluse / Provence), recherche un chef de rang (H/F) en CDI ou contrat saisonnier. Sous la responsabilité directe du Responsable de salle, au sein d'une équipe de

Posté le 15 avril 2024