Transparence des contrôles d'hygiène : l'Umih dénonce un décret inadapté

Publié samedi 17 décembre, le décret d'application concernant la transparence des contrôles d'hygiène est "anxiogène" selon l'Umih.

Publié le 20 décembre 2016 à 10:31
L'Umih déplore un texte qui ne prend pas en compte les propositions faites par la profession. Le syndicat estime qu'il est « anxiogène », aussi bien pour les restaurateurs que les consommateurs. « Le décret, explique l'Umih, prévoit la publication du résultat des contrôles sur Internet alors que rien n'a été mis en place pour protéger l'utilisation de ces données. Un contrôle est une photographie à un instant T. En les laissant libre d'utilisation par les sites d'avis et les réseaux sociaux, ils deviendront des traces indélébiles, alors même que l'établissement a répondu aux non-conformités, a fait des travaux, ou changé de propriétaire, etc.  Le Gouvernement a retenu, par ailleurs, 4 niveaux d'hygiène alors que le consommateur ne connaît pas les spécificités d'un contrôle hygiène. Il veut savoir si l'hygiène est respectée, s'il peut aller manger dans un établissement ou non.  Une notation intermédiaire va attirer la suspicion et des interrogations auprès du consommateur et risque d'entrainer une baisse d'activité, fragilisant encore plus le secteur dans le contexte économique actuel. » Seul élément positif aux yeux des professionnels : « Le décret  précise que les établissements de restauration commerciale pourront dans une démarche volontaire, utiliser l'information sur le niveau d'hygiène de leur établissement et  l'afficher de manière visible pour le consommateur. » Le président d'Umih Restauration, Hubert Jan, ajoute :   « Nous souhaitons apporter évidemment toute la transparence au consommateur, mais avec un tel décret, tout va être mélangé. A 10 jours des fêtes de fin d'année, mobilisés pour accueillir leurs clients,  les restaurateurs n'ont pas besoin d'une nouvelle réglementation mais de reconnaissance et de valorisation, à la hauteur de leur contribution à l'activité économique. Ils subissent déjà la concurrence déloyale de la restauration à domicile et c'est là que l'Etat devrait en priorité règlementer et contrôler pour la bonne information des consommateurs ». 


Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Responsable de salle H/F

69 - LYON 06

Responsable de Salle (H/F) en restaurant gastronomique franco-japonais Nous recherchons un Responsable de Salle (H/F) pour nous rejoindre au restaurant Saxifrage. Le Responsable de Salle sera responsable de la gestion et du bon fonctionnement du service en salle (18 places) dans notre établissem

Posté le 16 avril 2024

Serveur H/F

75 - PARIS 05

Bistro Paris 5ème recherche un(e) serveur/serveuse motivé(e) avec une capacité à travailler de manière autonome dans une équipe restreinte et expérimentée. Expérience préalable en restauration souhaitée. Si vous cherchez un poste évolutif, rejoignez-nous. 01.43.31.42.98.

Posté le 15 avril 2024

Chef de rang H/F

84 - CHATEAUNEUF DU PAPE

Le Restaurant La Mère Germaine (Michelin 1*), institution fondée en 1922 au cœur du célèbre village vigneron de Châteauneuf-du-Pape (Vaucluse / Provence), recherche un chef de rang (H/F) en CDI ou contrat saisonnier. Sous la responsabilité directe du Responsable de salle, au sein d'une équipe de

Posté le 15 avril 2024